Viamonde veut rénover l’école Greenwood

Plusieurs parents sont sceptiques

ecole greenwood viamonde

L'entrée de la future école secondaire de Viamonde dans l'Est de Toronto.


30 novembre 2017 à 16h31

Le Conseil scolaire Viamonde, qui a reçu cette semaine une avalanche de lettres de parents contestant son intérêt pour l’ancienne école Greenwood du TDSB, demande néanmoins au ministère de l’Éducation le financement qui lui permettrait de transformer ce bâtiment en une école secondaire capable d’accueillir jusqu’à 512 élèves.

Le président Jean-François L’Heureux et le directeur de l’éducation Martin Bertrand se sont dits convaincus, jeudi matin en conférence de presse à leur siège social de Toronto, que la communauté scolaire francophone de l’Est de Toronto (les quartiers Leslieville et des Beaches) accepteront ce choix quand ils prendront connaissance des rénovations qu’on veut apporter au bâtiment que des parents ont décrit comme «une prison».

Située près de la station de métro Greenwood, au Sud de l’avenue Danforth, au 24 avenue Mountjoy, l’actuelle école du TDSB est fermée depuis juin dernier.

Puisqu’elle appartient à un conseil laïc, Viamonde a le premier choix, face au Conseil scolaire catholique MonAvenir, qui s’y intéresse aussi mais souhaiterait carrément démolir le bâtiment actuel et construire une toute nouvelle école secondaire. Ce serait sa première dans le Sud-Est du centre-ville, sa plus proche étant à Scarborough: Père-Philippe-Lamarche sur Eglinton près de McCowan.

Viamonde possède le Collège français sur Carlton, et les deux conseils gèrent les écoles secondaires siamoises de Toronto-Ouest (Viamonde) et Saint-Frère-André (MonAvenir) sur Lansdowne.

«Greenwood est une opportunité qui se présente et que nous ne pouvons pas laisser passer», indique à L’Express le directeur de l’éducation de MonAvenir, André Blais. «Mais nous reconnaissons que Viamonde a le premier choix ici en vertu du règlement provincial.»

Jean-François L'Heureux et Martin Bertrand.
Jean-François L’Heureux et Martin Bertrand.

Tous les conseils scolaires ont remis au printemps dernier leur liste de priorités au ministère de l’Éducation, qui devait leur répondre cet automne, mais ces décisions ont été reportées à l’hiver (janvier ou février, croit-on).

Si le ministère répond favorablement à Viamonde, MonAvenir continuera de chercher un site pour une école secondaire dans Leslieville et les Beaches, qu’il est confiant de pouvoir remplir rapidement.

MM. L’Heureux et Bertrand ont également fait valoir que leur conseil scolaire francophone connaît une croissance fulgurante, alors que les effectifs des conseils scolaires anglophones sont à la baisse.

Un gymnase dans un nouvel étage.
Un gymnase dans un nouvel étage.

La rénovation prévue par Viamonde à l’école Greenwood, qui coûterait entre 14 à 16 millions $, en plus de l’acquisition du terrain, ajouterait un étage au bâtiment pour une cafeteria doublée d’une salle de spectacle, des laboratoires, un gymnase et même des aires de jeu et de détente sur le toit. On améliorerait aussi la fenestration – l’un des aspects qui rebutent les parents.

Le bâtiment de l’école Greenwood occupe pratiquement la totalité de son terrain, mais les responsables de Viamonde pensent qu’ils pourront s’entendre avec la grande école Monarch Park, non loin de là, pour utiliser certaines de ses installations comme son terrain de soccer. Un grand parc municipal serait également accessible pour des activités extérieures.

Une aire de jeux sur le toit.
Une aire de jeux sur le toit.

Lianne Doucet, de la Coalition de parents pour une école secondaire de quartier, a dit à Radio-Canada que même rénovée selon les plans de Viamonde, l’école Greenwood tient «sur moins d’un acre, quand les écoles anglophones du quartier ont des trois, des quatre, des six acres». On ne peut donc pas encore parler, selon elle, d’équivalence entre les écoles francophones et anglophones: une garantie constitutionnelle.

La Coalition a retenu les services de l’avocat Nicolas Rouleau et a déposé cet été en Cour supérieure une requête exigeant qu’une école secondaire comparable à celles des anglophones soit mise à la disposition des francophones de l’Est du centre-ville.

Si le ministère de l’Éducation se rend aux voeux de Viamonde cet hiver, c’est en septembre 2021 que sa nouvelle école secondaire («Toronto-Est»?) accueillerait ses premiers élèves. Ce serait sa 54e école (plus si d’autres sont ouvertes ailleurs entre temps) sur un territoire couvrant toute la péninsule, de Bowmanville à Windsor. Le conseil catholique MonAvenir, lui, gère déjà lui aussi une cinquantaine d’écoles sur un territoire plus petit: de Peterborough à Niagara Falls.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur