Encore une rentrée sous le signe de l’expansion pour Viamonde et le CSDCCS

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce mardi 6 septembre marque le début d’une nouvelle année scolaire. Chez les francophones de Toronto et de sa très grande région environnante, le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (de Peterborough à Niagara Falls) accueillera plus de 16 500 élèves dans 58 écoles, et le Conseil scolaire Viamonde plus de 11 350 élèves dans 49 écoles (sur un territoire couvrant toute la péninsule jusqu’à Windsor).

Dans les limites de la Ville de Toronto, le CSDCCS gère neuf écoles élémentaires et deux écoles secondaires, Viamonde neuf écoles élémentaires et trois écoles secondaires.

À l’échelle de la province, les huit conseils catholiques de langue française rassemblent 288 écoles totalisant environ 74 000 élèves, les quatre conseils publics 125 écoles pour 30 000 élèves.

Nouveaux chefs

C’est une première rentrée scolaire pour les «directeurs de l’éducation» (directeur général) de nos deux conseils scolaires, André Blais au CSDCCS et Martin Bertrand à Viamonde, tous deux en poste depuis l’hiver dernier.

Viamonde: le DG Martin Bertrand et le président Jean-François L'Heureux.
Viamonde: le DG Martin Bertrand et le président Jean-François L’Heureux.

Une nouvelle école élémentaire du CSDCCS accueille ses premiers élèves à Caledon (l’école Brampton-Ouest, appelée ainsi jusqu’à ce qu’on lui trouve un nouveau nom).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans la région de Collingwood/Wasaga Beach, l’école élémentaire Notre-Dame-de-la-Huronie a déménagé dans un édifice tout neuf.

À Etobicoke, ce sont des élèves de la maternelle à la 6e année qui commenceront l’année à l’école Notre-Dame-de-Grâce, réaménagée et rebaptisée.

Nouveau nom?

Les dirigeants du CSDCCS songent d’ailleurs aussi à rebaptiser le Conseil scolaire lui-même, comme Viamonde l’avait fait en 2010, abandonnant sa première désignation officielle «Conseil scolaire de district Centre-Sud-Ouest». Un comité planche là-dessus.

CSDCCS: le DG André Blais et la présidente Melinda Chartrand.
CSDCCS: le DG André Blais et la présidente Melinda Chartrand.

Cinq des huit conseils catholiques franco-ontariens ont déjà choisi de nouveaux noms: les conseils Providence (de London à Windsor), Franco-Nord (North Bay), du Nouvel-Ontario (Sudbury), des Grandes Rivières (de Haileybury à Hearst), des Aurores boréales (Thunder Bay).

Nouveau dans l’Est

En 2017, deux écoles du CSDCCS devraient ouvrir leurs portes, à Peterborough (élémentaire) et dans l’Est de Toronto (secondaire) dans le quartier Eglinton et Victoria Park.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Conseil Viamonde souhaite lui aussi ouvrir en 2017 ou 2018 une école secondaire dans l’Est de Toronto. Des politiciens locaux ont récemment appuyé le principe de la vente de l’édifice du Eastern Commerce Collegiate (Danforth et Donlands) du TDSB à Viamonde, «mais c’est loin d’être conclu: le ministère n’a pas encore approuvé le financement», indique Claire Francoeur, la directrice des communications.

Nouveau à Hamilton

«Plusieurs autres projets sont également en branle, dont celui d’une école secondaire communautaire à Hamilton», mentionne la présidente Melinda Chartrand. Il s’agira d’une école partagée entre le CSDCCS et Viamonde, sur le modèle de Saint-Frère-André/Toronto-Ouest, et doublée d’un centre communautaire et culturel avec le concours, entre autres, du Centre français de Hamilton.

Chez Viamonde, on compte une nouvelle école élémentaire à London et, à Pickering, l’école élémentaire-secondaire Ronald-Marion est désormais divisée en deux écoles distinctes qui conservent chacune le nom du premier président du Conseil scolaire, nommé juge en 2013.

Durant le congé estival, différents travaux de réfection et de réparation ont eu lieu dans plusieurs écoles. À Viamonde, on rapporte avoir y consacré près de 8 millions $.

«Plus de 3500 employés travaillent pour le CSDCCS afin d’offrir un environnement accueillant, sécuritaire qui permet aux élèves de s’épanouir tant au point de vue académique, spirituel que culturel», indique André Blais. Viamonde, qui fait partie du «réseau des écoles inclusives» et «où le succès s’exprime en français», emploie plus de 2500 personnes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur