Viamonde et l’Alliance française de Toronto veulent «élargir l’espace francophone»

Martin Bertrand et Jean Grenier-Godard signent l'entente de collaboration entre le Conseil scolaire Viamonde et l'Alliance française de Toronto.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Alliance française de Toronto mettra sa Culturethèque à la disposition des enseignants du Conseil scolaire Viamonde et offrira des cours de français à tarifs réduits à ses parents d’élèves qui en auraient besoin.

Viamonde, de son côté, diffusera systématiquement la promotion des activités culturelles de l’AFT à travers son réseau.

Chacune des deux organisations pense ainsi intéresser la clientèle de l’autre à ses programmes.

Convergence

L’entente a été signée par les directeurs généraux Martin Bertrand (Viamonde) et Jean Grenier-Godard (AFT) ce 10 octobre dans la galerie Pierre Léon de l’AFT, en présence de plusieurs personnalités des deux organismes et d’institutions comme le Collège Boréal et le Centre francophone du Grand Toronto.

Ce partenariat «élargit l’espace francophone» dans la métropole et tout le Centre-Sud-Ouest de l’Ontario, ont fait valoir MM. Bertrand et Grenier-Godard.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’objectif est de maximiser les points de convergence des deux organisations afin de faire rayonner la culture et la langue françaises en diffusant les activités et les opportunités des uns et des autres.»

Martin Bertrand, Karelle Sikapi, Jean Grenier-Godard.

Franco-véritable

Viamonde a profité de l’occasion pour lancer sa campagne Je suis Franco-véritable: un défi lancé à ses élèves et à tous les francophones de la région de s’afficher comme tels, notamment au moyen du mot-clic #francovéritable dans les médias sociaux.

Il s’agit de contrer «l’insécurité linguistique» ressentie par plusieurs jeunes Franco-Ontariens, explique Karelle Sikapi, élève à l’école secondaire Ronald-Marion de Pickering, qui siège à la table du Conseil scolaire Viamonde comme conseillère-élève. «On a des accents et des contextes familiaux différents qui viennent enrichir notre francophonie: il faut l’assumer et en être fiers.»

La campagne Je suis Franco-véritable se veut aussi une alternative positive aux injonctions à parler français dans les corridors et les terrains des écoles françaises.

Avec une plus grande diffusion de l’offre culturelle de l’AFT dans le milieu scolaire, il s’agit de faire en sorte que le français ne soit pas perçu par les jeunes comme un devoir, mais bien comme un plaisir.

Le campus principal de l’Alliance française de Toronto – avec ses salles de cours, sa galerie et son théâtre – sur Spadina au nord de Bloor.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur