Vers un carrefour communautaire francophone à Barrie

Le centre francophone de Penetanguisene, abritant notamment La Clé et la radio CFRH.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Patrimoine canadien vient d’accorder à La Clé une subvention de près de 50 000 $ pour réaliser une étude de faisabilité afin d’établir les bases d’un futur lieu de rassemblement francophone à Barrie.

La Clé gère déjà un tel endroit à Penetanguishene, mais depuis quelques années, «l’organisme catalyseur» rêve d’en offrir un à la communauté francophone du Sud du comté de Simcoe, indique la directrice générale Sylvia Bernard.

«Mettre sur pied un carrefour francophone regroupant plusieurs organismes francophones, une salle de spectacle, une salle communautaire, une halte-garderie, un petit café franco, un espace de co-travail… c’est peut-être ambitieux, etc., mais il n’y a rien de trop ambitieux pour la communauté francophone et pour en assurer sa vitalité.»

«Le carrefour permettrait un meilleur accès à des services de qualité en français pour les francophones vivants à Barrie et dans les communautés environnantes.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Nicole Lefaive, coordonnatrice artistique, et Sylvia Bernard, directrice générale de La Clé.

La Clé a embauché la firme PGF Consultants Inc (la même équipe de Benoît Hubert qui avait analysé la faisabilité d’un nouveau festival historique dans cette région visitée par Samuel de Champlain en 1615-16) pour faire «un portrait socio-démographique de la population francophone du Sud du comté, d’explorer les scénarios possibles notamment le modèle de gouvernance, la structure opérationnelle et les ententes de partenariat ou de services».

PGF analysera également «les retombées sociales, culturelles, éducatives, récréatives et économiques du projet».

Depuis le 1er juin, un sondage est déployé afin d’aller recueillir l’opinion et les besoins de la communauté sur ce projet. Un sondage spécifique sera également envoyé auprès des partenaires et des consultations approfondies seront conduites auprès d’un échantillon de partenaires.

Le rapport de la firme est attendu pour la fin juin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur