Vers de nouvelles variétés ontariennes de raisins

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre de recherche et d’innovation de Vineland, près de St. Catharines, sous l’impulsion de la demande de pépinières et de viticulteurs, ouvre la voie de la recherche de nouvelles variétés de raisins de table pour le marché ontarien.

Jusqu’à maintenant, le cultivar Sovereign Coronation a produit la majeure partie des raisins de table cultivés en Ontario. Les raisins de ce cultivar sont bleus, à pépins mous et commercialisables pendant une période de six à huit semaines commençant à la fin de l’été et se terminant au début de l’automne.

«La difficulté vient du fait qu’une seule variété est offerte aux consommateurs durant une brève saison de commercialisation. C’est ce qui a amené les producteurs et les pépiniéristes viticoles à se demander s’il n’existait pas un moyen de prolonger la saison de commercialisation et d’offrir aux détaillants plus de variétés», explique M. Michael Kauzlaric, agent de prospection en technologie et aide aux producteurs de Vineland.

Le climat de l’Ontario

La demande des producteurs de raisins de l’Ontario a incité le Centre de Vineland à se lancer dans la recherche de variétés susceptibles de bien s’adapter aux conditions climatiques de l’Ontario et dont le goût, la qualité et l’apparence répondraient aux besoins des consommateurs.

Trouver un fruit sans pépin, sucré et croquant, poussant sur une grappe de bonne taille et pouvant être offert aux consommateurs à un prix raisonnable, voilà l’objectif.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nos recherches portent sur des zones dont le climat est semblable à celui du Canada parce que nous voulons un raisin facile à cultiver, résistant au froid et compatible avec l’infrastructure actuellement utilisée par nos producteurs», dit M.  Kauzlaric. «Un raisin arrivant à maturité en novembre, par exemple, ne sera pas un bon candidat pour l’Ontario.»

En 2014, le Centre de Vineland a obtenu et mis en terre des rameaux porte-greffe certifiés exempts de virus provenant de six cultivars américains sans pépin – dont trois raisins verts et trois raisins bleus. Les vignes ont produit leurs premières véritables récoltes de fruits frais pour évaluation cette année.

En 2020?

Une variété en particulier a attiré l’attention de l’Ontario Fresh Grape Growers et des détaillants, selon M. Kauzlaric. Des discussions sont en cours sur la meilleure façon de la soumettre à des épreuves variétales plus poussées.

Il explique que le programme est limité par la faible quantité de rameaux porte-greffe certifiés exempts de virus qui sont disponibles sur le marché canadien. En effet, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) ne permet pas au secteur d’importer des rameaux porte-greffe qui ne sont pas certifiés exempts de virus.

Les premiers consommateurs canadiens pourraient voir de nouvelles variétés sur les tablettes de leur épicerie en 2019, mais M. Kauzlaric estime que la période 2020-2025 est une fenêtre plus réaliste.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les détaillants ont été très favorables à ce projet. Les gestionnaires de produits sont venus. Ils ont goûté les raisins et manifesté un intérêt pour nos nouvelles variétés. Voilà qui est encourageant pour le secteur, car nous avons déjà des acheteurs prêts à nous soutenir et à offrir des produits locaux aux consommateurs», ajoute M. Kauzlaric.

Cinq autres variétés sont actuellement soumises à un processus de décontamination virale au Laboratoire de protection des végétaux de l’ACIA, en Colombie-Britannique. Des rameaux porte-greffe exempts de virus devraient arriver en Ontario à temps pour la mise en terre au printemps prochain, faisant ainsi passer à 11 le nombre des sélections variétales étudiées à Vineland.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur