Une serre de recherches à la fine pointe de la technologie

Partagez
Tweetez
Envoyez

À compter du 3 juin, la plus grande et la plus moderne serre précommerciale en recherche horticole de l’Amérique du Nord fera ses débuts officiels. Dans le cadre de l’inauguration de l’installation de 40 000 pieds carrés au Centre de recherche et d’innovation de Vineland (près de St Catharines), le public est invité à une visite guidée de la serre.

L’ancienne serre du campus de Vineland ne répondait plus aux besoins des fins de recherche et présentait des coûts élevés de gestion. Le nouveau complexe, érigé sur environ un acre, est efficace et construit conformément aux normes à l’échelle industrielle les plus récentes.

Selon le pdg de Vineland, Jim Brandle, il s’agit d’un immeuble de prestige emblématique de la renaissance de Vineland, l’ancienne station de recherche gouvernementale ayant amorcé en 2007 sa transformation comme centre de recherches horticole de renommée internationale.

En plus de contribuer à faire progresser l’horticulture sous serre par le biais de la reproduction, la performance accrue des végétaux, la gestion des maladies et la lutte contre les ravageurs, la nouvelle installation servira également de laboratoire d’essai pour le développement de la robotique et de l’automatisation, qui représentent des technologies essentielles pour l’avenir de l’industrie des cultures en serre.

La serre est devenue entièrement opérationnelle l’automne dernier. En décembre 2015, la première culture d’essai de tomates y a été ensemencée. Le coût total de la construction de la serre, de la planification et la conception initiale, jusqu’à la mise en activité, fut de 10,4 millions $. Baird Sampson Neuert a été nommé comme cabinet d’architectes et TR Hinan comme entrepreneur général.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Officiellement surnommé le Centre de collaboration en technologie de serre, il assumera le rôle d’endroit pour réunir les entreprises, l’industrie et les chercheurs, de manière à les encourager à collaborer et à stimuler la croissance économique, en franchissant les barrières entre l’innovation et la commercialisation.

Certaines caractéristiques uniques de la serre comprennent:

Un contrôle strict de la température, de l’humidité et de l’éclairage pour abriter tous les types de cultures d’essais et les projets;

13 compartiments à grande échelle, y compris deux serres à légumes avec une hauteur sous chéneaux de sept mètres qui répond aux normes pour les serres commerciales à légumes et 11 serres pour fleurs avec une hauteur sous chéneaux de cinq mètres, conforme aux normes pour les serres commerciales de fleurs;

une tranchée sous-terraine pour réduire l’ombre à l’intérieur de la serre;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

un espace de collaboration à même la serre, qui permet aux partenaires d’y travailler avec les chercheurs.

Le secteur de la serriculture représente environ 1,6 milliard de dollars du 2,2 milliards de dollars de l’industrie horticole de l’Ontario. L’environnement de production sous serre est étroitement contrôlé, permettant l’atténuation des phénomènes météorologiques, climatiques, et les problèmes reliés aux insectes et aux maladies. Cet environnement permet d’obtenir des cultures plus uniformes, ayant un rendement jusqu’à sept fois supérieur aux cultures de plein champ.

L’Ontario compte environ 1 150 exploitations de serres et une superficie totale de 3 200 acres sous verre.

Pour participer et pour vous inscrire aux visites guidées de la serre de Vineland le 3 juin, veuillez consulter le site www.vinelandresearch.com/events. Les visites guidées sont offertes toutes les demi-heures entre 12h et 15h30; une inscription au préalable est requise.

Puisqu’il s’agit d’une serre opérationnelle, assurez-vous de porter des chaussures fermées pour la visite guidée.

La construction de la serre a été financée grâce à la contribution de plusieurs partenaires, dont une partie du capital de démarrage de Vineland par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario en 2008.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur