Une pièce de femmes signée Marivaux au Théâtre français

La seconde surprise de l'amour, du 17 au 28 octobre

Actrices

En partant de la gauche: la Marquise (Karine Ricard) et Lisette (Patricia Marceau) dans La seconde surprise de l'amour de Marivaux (Photo: Manuel Verreydt).


11 octobre 2018 à 17h00

Du 17 au 28 octobre prochain, les amateurs de dramaturgie pourront découvrir La seconde surprise de l’amour de Marivaux, au théâtre de la rue Berkeley.

C’est la première fois que cette pièce, qui se concentre sur deux personnages féminins, est montée professionnellement en français au Canada.

Le directeur artistique du Théâtre français et metteur en scène, Joël Beddows, avait lu la pièce il y a une vingtaine d’années, lorsqu’il était étudiant. C’est en assistant à une représentation théâtrale où il a vu jouer Karine Ricard, l’une de ses deux actrices principales, que la pièce de Marivaux lui est revenue en tête, et qu’il a décidé de la monter.

Les femmes mènent l’intrigue

«J’ai distribué les rôles aux femmes avant les hommes», explique Joël Beddows. En effet, cette pièce est avant tout une histoire de femmes, ce sont elles qui mènent l’intrigue.

Joël Beddows
Joël Beddows, le directeur artistique du Théâtre français et le metteur en scène de La seconde surprise de l’amour (Photo: Manuel Verreydt).

«J’ai eu un coup de cœur pour Karine Ricard, j’ai tout de suite su qu’elle interpréterait à merveille la Marquise». Dans la pièce, alors que la Marquise aime passionnément son époux, ce dernier meurt juste après leur mariage et la laisse veuve. Elle fait alors le choix de ne plus aimer, souhaitant garder son indépendance vis-à-vis des hommes.

Toutefois, par l’intermédiaire de sa suivante, Lisette, jouée par Patricia Marceau, elle rencontre le Chevalier. L’amour arrive alors comme par surprise, une deuxième fois. C’est une découverte qui prend du temps car la Marquise s’est constitué une carapace, qu’il lui est difficile de retirer.

«L’intrigue paraît très sociétale, mais c’est avant tout une comédie», précise le metteur en scène.

Résonance contemporaine

«La figure féminine au théâtre est un creuset auquel j’essaie de contribuer depuis longtemps», explique Joël Beddows. Dans cette histoire, contrairement aux pièces de la Renaissance, il ne s’agit pas d’une femme punie, mais d’une femme qui gagne. En ce sens, le discours est proto-féministe, c’est-à-dire qu’il anticipe le féminisme moderne à une époque où le concept n’existait pas encore.

Actrices
En partant de la gauche: Lisette (Patricia Marceau) et la Marquise (Karine Ricard) dans La seconde surprise de l’amour de Marivaux (Photo: Manuel Verreydt).

«C’est important pour moi de remettre en question les clichés de la femme contemporaine. La seconde surprise de l’amour est absolument nécessaire dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. La pièce donne de l’oxygène à la société. J’espère qu’en sortant, le public va se dire que c’est possible. Je fais ça aussi pour ma petite fille de 4 ans», nous confie-t-il.

À ce propos, c’est la première fois cette année que plus de la moitié des pièces présentées par le Théâtre français ont été écrites par des femmes.

«J’aime me mettre en danger»

Joël Beddows veut élargir le répertoire du Théâtre français. En effet, il est lassé de voir toujours les mêmes pièces de Shakespeare ou Molière. «Ces mêmes auteurs ont écrit d’autres œuvres magnifiques que peu de gens connaissent», affirme-t-il.

Par le passé, le Théâtre français a déjà monté deux pièces de Marivaux: Le jeu de l’amour et du hasard en 1986 et La double inconstance en 1994. Joël Boddows se réjouit de permettre aux Torontois de voir une nouvelle pièce de l’auteur.

«La langue employée est magnifique: imagée et nuancée. Avant, je fabriquais des univers dans mes pièces. Ici, on ne peut pas tricher, le ton doit être naturel pour permettre au spectateur de bien comprendre. Je ne suis pas habitué à travailler de cette façon, je me sens en danger, mais j’aime cela et je refuse de faire un théâtre moins rigoureux.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur