Une nouvelle cohorte de juristes est arrivée

Maître Geneviève Lévesque: dans les traces de son père, notre chroniqueur et avocat Gérard Lévesque.
Partagez
Tweetez
Envoyez

«J’accepte l’honneur, le privilège, les devoirs et les responsabilités liés à l’exercice du droit en qualité d’avocat plaideur et de procureur dans la Province de l’Ontario. Je protègerai et défendrai les droits et les intérêts des personnes qui m’embauchent. Je conduirai toutes les instances avec fidélité et au mieux de ma compétence. Je ne négligerai les intérêts de personne, j’assurerai un service fidèle et représenterai avec diligence l’intérêt véritable de mes clients. Je ne refuserai pas les plaintes dont les fondements sont raisonnables ni n’intenterai aucune cause frivole.»

«Je ne détournerai pas la loi pour favoriser ou défavoriser qui que ce soit, mais en toutes choses, j’agirai avec honnêteté, intégrité et politesse. Je chercherai à assurer l’accès à la justice et aux services juridiques. Je chercherai à améliorer l’administration de la justice. Je mettrai de l’avant la primauté du droit et veillerai à respecter les droits et libertés de tous. Je me soumettrai strictement aux normes de déontologie qui régissent ma profession. Je jure ou affirme solennellement que je traiterai toutes ces questions au mieux de ma connaissance et de ma compétence.»

Voilà le texte du serment prononcé cet été par plus de 1500 nouveaux membres du Barreau du Haut-Canada (BHC).

À chaque année, le Barreau accueille de nouveaux membres. Cette année, les cérémonies d’assermentation ont eu à London, le 19 juin, à Ottawa, le 23 juin, et, à Toronto, les 26 et 27 juin. Un article paru dans la Gazette du BHC présente un sommaire de ces cérémonies.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les dignitaires qui ont pris la parole lors de ces cérémonies n’ont pas manqué l’occasion de présenter leurs recommandations aux nouveaux membres de la profession juridique. Le texte intégral de l’allocution du trésorier du Barreau, Paul Schabas, est disponible sur le site DocumentationCapitale.ca. Il en va de même des propos que la juge en chef adjointe de l’Ontario, Alexandra Hoy, a prononcés lors de la cérémonie du 27 juin dernier, à Toronto.

Pour la une de cette chronique soulignant l’arrivée d’une nouvelle cohorte de juristes, j’ai choisi une photo de celle que, depuis 25 ans, j’ai vu grandir d’abord sur la Promenade du Lac, à Toronto où elle a fréquenté l’école Félix-Leclerc, puis, à Calgary où elle a complété son cours secondaire à l’école Marguerite-Bourgeoys, avant de s’établir dans notre capitale nationale non encore officiellement bilingue où elle a fait ses études en sciences politiques et en droit à l’Université d’Ottawa.

C’est elle qui, au cours des années, m’a bien souvent accompagné et épaulé dans les activités des organismes voués à l’accès à la justice et dans mes efforts en faveur de la reconnaissance de la langue française devant les tribunaux de l’Alberta.

À toi, Geneviève, et à tes collègues, qui débutez votre carrière professionnelle, mes meilleures vœux de succès vous accompagnent. Comme le droit évolue à chaque jour, c’est maintenant aux membres de ta génération de commencer votre travail en faveur de l’idéal d’une société plus juste et plus équitable.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur