Une majorité de résidents pour une ville d’Ottawa bilingue

Partagez
Tweetez
Envoyez

72% des résidents d’Ottawa appuieraient le bilinguisme officiel de la Ville si la démarche n’impose pas de coûts additionnels et ne cause pas de pertes d’emploi, selon un récent sondage publié ce mardi par le regroupement #OttawaBilingue.

Une bonne majorité d’entre eux (68%) croient aussi que le bilinguisme officiel de la Ville aurait un impact positif sur la capacité des gens d’apprendre l’anglais et le français.

83% des répondants étaient anglophones, 17% francophones.

Le sondage  Nanos Research a été commandité par l’Hôpital Montfort, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est et le collège La Cité.

Ces résultats s’apparentent à ceux du sondage pancanadien Nielsen réalisé à la fin août à l’initiative du Commissariat aux langues officielles du Canada, affirmant que 87% des Canadiens croient qu’Ottawa, la capitale du pays, devrait être reconnue comme étant une Ville officiellement bilingue.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le désir d’officialiser le caractère bilingue de la Ville d’Ottawa occupe le discours de la place publique depuis des dizaines d’années. De nombreux organismes communautaires se sont ralliés autour d’une marche à suivre qui définit un bilinguisme officiel «propre à Ottawa».

«Loin d’être un calque du modèle fédéral», explique-t-on à #OttawaBilingue, on veut «célébrer le caractère bilingue de la ville, protéger la Politique de bilinguisme existante et assurer la pérennité des services en français actuels».

La démarche proposée est la suivante:

1. Reconnaître explicitement dans la Loi le caractère bilingue de la capitale. La première ministre Kathleen Wynne a indiqué que son gouvernement accepterait une demande en ce sens des élus municipaux d’Ottawa.

2. Incorporer la Politique de bilinguisme actuelle dans le Règlement sur le bilinguisme, afin de «rehausser le statut juridique de la Politique». Toute modification future devrait être approuvée par le conseil municipal «tout en étant conforme au principe d’égalité des langues énoncé dans la Loi».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le regroupement #OttawaBilingue demande donc maintenant au maire Jim Watson et aux 23 conseillers municipaux «de faire preuve de leadership et de passer à l’action en reconnaissant officiellement l’égalité de l’anglais et du français à Ottawa».

L’initiative #OttawaBilingue est menée par l’Association des communautés francophones d’Ottawa, l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario, le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, le Regroupement étudiant franco-ontarien, la Fédération des aînés et retraités franco-ontariens, la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada, la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, l’Union provinciale des minorités raciales et ethnoculturelles francophones, l’Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens et l’Association Richelieu Fondateur.

OttawaBilingue OttawaBilingue

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur