Une des plus belles bibliothèques du monde à Prague

Et des meutes de touristes comme à Disneyland

République tchèque

L'horloge astronomique médiévale de Prague sur un mur de l'ancien Hôtel de Ville. (Photos: Marc Albert Cormier)


4 juillet 2018 à 12h00

Dernière ville à découvrir, on m’avait prévenu depuis Vienne: «Prague c’est Disney!» Et pas qu’un peu! Vous serez assaillis de partout par des troupeaux suivant leur guide armé de micros et étendards. Ils viennent de Chine, de Russie, d’Espagne avec égo-bâtons déployés, écouteurs à l’oreille, nous voilà plongés dans le tourisme de masse top chrono.

Vous voulez essayer de traverser le pont Charles, Karlův most, en moins de 20 minutes pendant la journée? Impossible.

Vous voulez voir l’horloge astronomique? Poussez-vous, il y en a mille autres qui veulent instagrammer le moment où l’horloge se met à sonner l’heure.

République tchèque
Le pont Charles sur le Danube.

Kafka

Vous voulez voir la tête de Franz Kafka faire des rotations sur elle-même? Bon, c’est déjà plus tranquille, vous avez réussi à vous évader des sentiers battus grâce à votre connaissance du tramway local. Un point pour vous.

Il paraît que Prague possède une des plus belles bibliothèques du monde, mais je n’ai pu me rendre au Clementinum. Alors je me suis rabattu sur celle du monastère de Strahov. Si vous le pouvez, essayez d’accéder au Clementinum. La bibliothèque du monastère n’est pas comparable du tout. Sans pourtant être inintéressante, ce n’est pas la même chose. Parfois le calendrier vous joue de ces tours!

République tchèque
La tête mobile de Franz Kafka.

KGB

J’ai évoqué dans d’autres articles les musées du KGB que j’ai pu voir dans les Pays baltes où l’on vous montre les salles de torture et d’exécution. À Prague en revanche, ne vous laissez pas méprendre, ce musée du KGB n’a rien à voir du tout avec ses «cousines» d’ailleurs.

Ici, c’est un drôle de personnage qui vous récitera sa version de l’histoire du 20e siècle avec une emphase sur les réussites de l’Armée rouge. Avec son accent russe, il vous prendra en photo avec une kalachnikov qu’il aura jetée entre vos mains avant de vous expliquer comment on trucide un homme par devant avec un morceau de fil de fer.

Les visiteurs sont ébahis et émerveillés par l’énergie du propriétaire de cette collection insolite d’armes, uniformes, affiches de propagande et statuettes.

En sortant, j’ai regardé un autre touriste aussi traumatisé que moi: nos regards suffisaient pour passer au-delà de la barrière linguistique qui pouvait exister. Je ne peux que vous recommander très fortement cette expérience, elle ne vous laissera pas indifférent: adieu zone de confort!

République tchèque
Un musée du KGB à vous glacer le sang.

Apple

Prague c’est aussi un musée Apple, oui je traite ici de l’ordinateur! C’est une collection privée qui vous permettra de revivre les grandes heures du Apple II GS, du Lisa, des premiers iMacs, tablettes et téléphones, aucun modèle ne manque. C’est aussi propre qu’un magasin Apple, sans les vendeurs et les hordes d’adolescents sans le sou, bien entendu.

J’ai choisi, pour cette avant-dernière étape de mon voyage, un appartement dans le vieux quartier juif de Prague.

Ayant savamment réussi à éviter les hordes de touristes, j’ai pu:

– assister à un concert de musique baroque et classique dans la superbe synagogue espagnole;

– manger dans le même restaurant que Michelle Obama et Benjamin Netanyahu: le Roi Salomon;

– prendre un verre ou deux dans des bars de quartier;

– manger un goulasch dans un bar-restaurant en écoutant un ingénieur chimiste retraité jouant les classiques du jazz, de la chanson française et de Russie pour les clients américains, russes et moi-même.

De Sinatra à Piaf en passant par la célèbre chanson Katioucha, quelle belle façon de clore mon passage à Prague. N’oubliez pas de donner un pourboire au pianiste du restaurant du Golem de la rue Maiselova!

République tchèque
Prague sur le Danube.

Chômage négatif

Profitant de mes contacts, j’ai rencontré un collègue installé ici depuis fort longtemps afin d’en savoir plus sur Prague et la République tchèque.

C’est le pays du chômage négatif. Toutes les industries ont des difficultés pour retenir assez de personnel. On les fait venir de France, d’Allemagne pour l’industrie hôtelière, mais certains se plaignent de difficultés d’intégration, d’une culture et d’un peuple parfois fermé aux étrangers.

Suite à notre rencontre, je suis parti explorer une partie de la ville peu fréquentée par les touristes et je suis tombé sur une exposition temporaire en plein air de l’écrasement du Printemps de Prague en 1968. Certaines plaies ne se sont jamais refermées, cette installation était très pédagogique: photographies, films et chars russes d’époque.

République tchèque
Les tramways de Prague.

Skoda

Sur la route de l’aéroport, mon chauffeur Petr, conduisant une superbe berline moderne, me montra du doigt dans la voie d’à côté une vieille bagnole, carlingue carrée, qui donnait l’impression d’être fabriquée en papier maché. Le chauffeur me dit alors tout fier: «Very old Skoda, this new Skoda!» Le «miracle» de la conversion économique post-soviétique de ce pays, résumé avec le contraste saisissant de ces deux voitures.

C’est ainsi que s’est achevé un voyage de trente-deux jours, onze pays, quatre devises, avions, bateaux, navettes, autobus et trains et quantité de souvenirs.

Qu’une hâte: recommencer un nouveau périple l’été prochain! Ah zut, c’est quoi ce relevé de carte bancaire? Ah oui, quand même, mine de rien…

République tchèque
Vue aérienne de Prague, capitale de la République tchèque. (Photos: Marc Albert Cormier)

Verdict

• Est-ce que j’ai aimé? Oui mais moins les touristes, c’est limite «Disney» pendant l’été.

• J’y retournerai? Sans hésiter, mais au printemps ou à l’automne.

• Est-ce que je recommande? Oui mais avec mes mises en garde.

• En quelques mots: un bijou.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Un milliardaire (ou deux) dans la Lune

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa ira-t-il vraiment autour de la Lune en 2023? Rien n’est moins sûr...
En lire plus...

21 septembre 2018 à 7h00

Une autre saison de découvertes et de réflexions à l’AFT

La majorité des artistes qui passeront au théâtre ou à la galerie de l'Alliance sont Canadiens.
En lire plus...

20 septembre 2018 à 11h00

25 septembre: une douzaine de rassemblements dans la région

On dit «un lever de drapeau», au masculin...
En lire plus...

20 septembre 2018 à 9h00

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur