Une défaite pour les Raptors de Toronto en ouverture de Ligue d’été

71-80

Le bon match de Chris Boucher n'a pas été suffisant pour assurer la victoire.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour leur entrée en lice dans la Ligue d’été de Las Vegas, les Raptors de Toronto avaient l’occasion de revivre les Finales NBA, avec une opposition face aux Warriors de Golden State. On ne va pas vous mentir, le niveau de jeu de cette compétition d’été est très loin de celui affiché en juin dernier.

Les joueurs sont aussi bien différents. Malgré la présence du trio des Raptors 905 Boucher-Loyd-Miller, Toronto s’est incliné 71-80, après être passé totalement à coté du troisième quart.

Le fil du match

Les Raptors signent un premier quart temps sérieux en défense qu’ils concluent par un 13-6. Ceci donne 3 points d’avance aux Torontois (22-19). Jordan Loyd (6) et Richard Salomon (6) inscrivent 12 des 22 premiers points de leur équipe dans cette première période.

L’adresse est moins bonne en deuxième quart côté Raptors, qui ne marquent que 5 points en 5 minutes. La défense reste sérieuse et les Warriors ne parviennent à passer devant que temporairement. Ils sont limités à 12 points en second quart et Toronto finit à nouveau bien la période pour mener 38-31 à la pause.

Chris Boucher, Jordan Loyd côté Raptors et Jacob Evans côté Warriors sont les meilleurs marqueurs du match à la pause avec 9 points chacun.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’attaque torontoise déraille en troisième quart et les Raptors subissent le retour des Warriors. Ils encaissent un 19-3 qui donne 14 longueurs d’avance aux Californiens (45-59), après trois quart temps.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le banc des Raptors parait très faible et les rotations du début de quatrième quart ne parviennent pas à revenir au score. Le retour du trio Boucher-Loyd-Miller permet de repasser sous les 10 points, mais ne change rien à l’issue du match. Les Warriors, dans le sillage du duo Jacob Evans (24 points)-Jordan Poole (21 points), l’emportent sur le score final de 71-80.

Les points positifs

  • On se demande presque ce que Chris Boucher fait à Las Vegas pour cette Ligue d’été. Le Montréalais a déjà prouvé cette saison qu’il avait un niveau supérieur à celui de la G-League et par conséquent à celui de la Summer League. L’intérieur longiligne a terminé le match avec 21 points et a dominé au rebond avec 13 prises.
  • L’intensité défensive état assez bonne en première mi-temps, ce qui est plutôt rare dans ce genre de compétition. Dommage qu’elle n’ait pas été constante sur l’ensemble du match.

Les points négatifs:

  • L’intérêt majeur de cette ligue d’été est de voir à l’œuvre pour la première fois sous leur nouvelles couleurs, les jeunes joueurs sélectionnés lors des repêchages quelques jours plus tôt. Côté Raptors, on a choisi Dewan Hernandez en 59e position. L’intérieur en provenance de l’Université de Miami n’a pas impressionné. S’il s’est montré actif en défense et au rebond, il a en revanche eu beaucoup de mal à finir près du cercle (2/8 au tir). Nous n’allons pas tirer de conclusion hâtive sur de supposés faibles qualités offensives du nouveau Raptor. Mais, nous continuerons à surveiller de près cet aspect de son jeu sur les prochaines rencontres.
  • Avec le départ de Kawhi Leonard et Danny Green, Malcolm Miller pourrait avoir une carte à jouer la saison prochaine dans un rôle de défenseur et shooteur à 3-points. Pour son premier match de Ligue d’été, il n’était clairement pas dans un bon jour. Il finit avec seulement 6 points inscrits à 1/6 au tir.
  • Parmi les autres joueurs de l’effectif, aucun n’a tiré son épingle du jeu lors de cette première rencontre. Comme précisé dans le fil du match, on avait même la sensation que le banc des Raptors était plutôt faible. L’équipe avait beaucoup plus de mal dès que les trois joueurs majeurs des 905 regagnaient le banc.
  • Chris Boucher a certes démontré qu’il avait un niveau supérieur à la G-League en terminant meilleur joueur et meilleur défenseur de cette dernière. En revanche, les mêmes questions subsistes quant à sa capacité à transformer son corps pour avoir un impact réel en NBA. Pour l’heure, on ne note aucun changement. Il a encore tour l’été pour travailler là-dessus. Mais à 26 ans, on peut se demander si cela est vraiment possible et pourquoi ne l’aurait-il pas fait plus tôt dans sa carrière?

La signature du jour

Les Raptors de Toronto ont ajouté un nouveau joueur à leur effectif en la personne de Stanley Johnson. Agent libre après quatre ans à Detroit puis à la Nouvelle-Orléans, ce jeune ailier de 23 ans apportera de la concurrence à OG Anunoby sur le poste 3, dans un profil assez similaire. Sur ses quatre années de carrière en NBA, Johnson a disputé 285 matchs. Il affiche des moyennes de 21,6 minutes, 7 points et 3,4 rebonds par match.

Bonus

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

— Toronto Raptors (@Raptors) July 7, 2019

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur