Les plages de Toronto gagnent en qualité

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’époque où l’on répugnait l’idée de se baigner dans les eaux de l’une des plages de Toronto est terminée. Depuis le début du millénaire, le bureau de santé publique de Toronto s’est engagé à rendre ses eaux de baignade plus propres et plus attrayantes pour les citoyens et les visiteurs. Avec l’appui indéniable des collectivités locales, les efforts semblent porter leurs fruits.

Le mois dernier, Toronto s’est vu décerner son huitième prix d’excellence par l’organisme environnemental international Pavillon bleu, également connu sous le nom Blue Flag. Pour la huitième année, les plages de la métropole se distinguent parmi les plus propres au monde.

À ce jour, le drapeau Pavillon bleu flotte sur huit de nos plages dont Bluffer, Kew-Balmy, Woodbine, Cherry, Ward’s Island, Centre Island, Gibraltar Point et Hanlan’s Point.

Selon Aiean Grove-Whipe, gestionnaire en qualité d’eau pour Pavillon bleu Canada, le drapeau bleu et blanc de l’organisme devrait rassurer les Torontois les plus réticents à tremper le bout d’un orteil dans les eaux de baignade de la ville. «Il n’est plus nécessaire de s’envoler vers le Sud pour se ruer vers les plages», insiste Grove-Whipe. «Nos plages ne sont plus ce qu’elles étaient.»

Durant les onze dernières années, Toronto a modernisé ses systèmes d’égout, ce qui permet notamment de limiter le débordement d’eau contaminée dans les zones de baignade. «La capacité de nos installations à retenir l’eau de pluie augmente année après année», fait valoir Grove-Whipe.

Et empêcher l’eau de pluie de provoquer des fuites d’égout a une influence directe sur la qualité de nos plages. Une qualité qui est définie par le pourcentage de présence de la bactérie E. Coli.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«La bactérie E. Coli est utilisée comme un indice de contamination fécale (d’origines humaines ou animales)», explique Mahesh Papel, responsable du département de santé environnementale au bureau de santé publique de Toronto. «E. Coli indique si la qualité de l’eau constitue un risque pour la santé des baigneurs», précise-t-il.

«Durant mes 16 années d’expérience, une plage n’a jamais été fermée pour soucis sanitaires», souligne M. Papel. Il ajoute que des échantillons d’eau sont prélevés et analysés quotidiennement pendant la saison estivale.

De plus, pour se mériter de fameuses récompenses internationales Pavillon bleu les plages et même les collectivités locales doivent respecter une série de critères portant notamment sur la gestion des déchets, la gestion de l’eau et l’éducation à l’environnement.

Est-ce que la vague du drapeau bleu et blanc fera de Toronto la destination des plages de rêve des Torontois? C’est ce que souhaite Aiean Grove-Whipe. «Les Torontois ne reconnaissent pas la qualité de nos plages. Il suffit d’y plonger pour la découvrir», termine-t-il.

Pour la liste des plages Pavillon bleu:
environmentaldefence.ca/campaigns/blue-flag-canada
Pour connaître la qualité de vos plages:
www.toronto.ca/beach

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur