Une belle première édition pour «Rythmes et cultures»

Poésie, slam, chant... il y en avait pour tous les goûts

Michel Mpambara, célèbre humoriste au Québec, était présent.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Afin de clôturer (ou plutôt prolonger) le Mois de l’histoire des Noirs à Toronto, le Centre canadien pour l’unité de la famille (CCF) a invité divers artistes le temps d’une soirée aux écoles siamoises Toronto-Ouest et St-Frère-André vendredi soir dernier, afin de célébrer les différentes cultures d’Afrique.

Au programme: musique rythmée, poésie, slam, comédie… Sans oublier le buffet «Saveurs du monde» du chef Guy Dongué qui a fait bien des heureux.

«C’est une première édition, mais nous espérons que cela devienne annuel», confie d’entrée à L’Express Franklin Weledji, membre fondateur et responsable du CCF.

Avec près de 70 participants, les organisateurs semblent confiants pour la suite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Notre Histoire n’est pas confinée au mois de février»

 

La date du 1er mars n’a pas été choisie au hasard. En effet, la soirée a été planifiée juste après la fin du Mois de l’histoire des Noirs, et au seuil du «mois des femmes».

«Normalement l’histoire ne finit pas. Pourquoi la nôtre devrait-elle se confiner au seul mois de février?», souligne Rouguy Baldé, coordinatrice de l’événement.

Cette dernière est d’ailleurs assez perplexe par rapport au choix du mois de février pour célébrer les Africains. «Il serait plus logique d’organiser ces événements en été!»

Le buffet du chef Guy Dongué a régalé les papilles des invités.

«Au sein des familles, la femme occupe une place de choix. Nous voulions mettre à l’honneur leur rôle d’union et de cohésion.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le président du CCF, Shafique Ishmael Dabre, absent ce soir-là, a d’ailleurs longuement remercié sa mère dans son discours, qui portait sur l’importance de la famille et de la communauté.

1er mars 2019
Jude Delsoin a met à l’honneur les femmes dans sa poésie.

«Faire le pont entre les aînés et les jeunes générations» 

 

Créé il y a bientôt 10 ans à Toronto, le Centre canadien pour l’unité de la famille est un organisme qui a pour but la promotion du bien-être des familles, et qui propose à cet effet des activités et des projets en vue de leur intégration.

De plus, le CCF souhaite renforcer les liens intergénérationnels et faire partager les identités culturelles et artistiques.

1er mars 2019
Rouguy Baldé, coordinatrice de l’événement, et Franklin Weledji, responsable du CCF.

«Il est capital de faire le pont entre les aînés et les jeunes générations», explique Rougy Baldé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est pourquoi la conférence présentée par Robert Morin avait pour thème: «Ensemble, inspirons le futur, en honorant le passé et le présent».

L’auteur Robert Morin, d’origine haïtienne, arrivé au Québec en 1964, s’est beaucoup engagé au sein de la communauté haïtienne de la province francophone, en s’impliquant dans le centre culturel «La Perle retrouvée».

le 1er mars 2019
Robert Morin est également licencié en sciences anthropologiques.

Une soirée riche en talents 

Parmi les invités d’honneur, on retrouve le célèbre humoriste québécois Michel Mpambara. Il s’est fait connaître notamment pour ses monologues au festival Juste pour rire.

Le comédien a été précédé au cours de la soirée par des artistes moins connus, mais tout aussi talentueux, comme le slameur Marc-Olivier Jean ou la chanteuse Woodney Pierre.

1er mars 2019
Les tambours des premières nations et les tambours africains ont ouvert la soirée en rythme.

Si ces derniers représentaient différentes cultures d’Afrique et des caraïbes (Sénégal, Rwanda, Guinée etc.), la soirée a néanmoins été ouverte par une cérémonie sacrée autochtone, suivie d’un concert de tambours des Premières Nations.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«On observe de nombreuses similarités entre les traditions des indigènes et des Africains», explique la coordinatrice de l’événement.

Vous l’aurez compris, c’était une belle soirée multiculturelle.

Près de 70 personnes sont venues assister à cette première édition de «Rythmes et cultures».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur