Une appli citoyenne pour les Français d’ici

On a testé Fluicity pour vous

Fluicity, l'application citoyenne des français se développe en Amérique du Nord


11 décembre 2017 à 13h00

Fluicity, la nouvelle application citoyenne française, vient d’arriver dans l’Apple Store et Google Play pour les Français et Françaises d’Amérique du Nord.

D’abord destinée aux citoyens français résidants dans des communes françaises, elle sert à établir un contact numérique entre citoyens et citoyennes, et leur élu communal: le maire.

Maintenant disponible pour les Français et Françaises d’Amérique du Nord, c’est avec leur représentant à l’Assemblée nationale, Roland Lescure (LREM), qu’elle crée un contact.

Foire à idées

Fluicity propose différents outils. L’interface de l’application est relativement fluide: l’ouverture d’un compte prend quelques secondes, et permet immédiatement l’accès au contenu.

Ce contenu, c’est aux utilisateurs et utilisatrices de le créer. Idées, votes, commentaires, mentions «j’aime»… À l’image des réseaux sociaux, Fluicity favorise l’interaction.

Ainsi, il est possible de soumettre une idée aux autres utilisateurs et utilisatrices, qui pourront voter «pour» ou «contre», la commenter, et même l’enrichir, de façon à ce que cette idée puisse être prise en compte par Roland Lescure.

Le député de la première circonscription des Français de l’étranger, l’Amérique du Nord, peut consulter ceux et celles qu’il représente via l’application, grâce à des sondages et des concertations liées à certains projets.

On apprend ainsi que, parmi les votants de l’application, au jeudi 8 décembre, 47% sont pour «l’écriture inclusive» du masculin et du féminin, et 53% sont contre…

Messagerie

Une autre fonctionnalité permet de discuter, via une messagerie instantanée, avec les acteurs des différents territoires. L’Express l’a testé pour vous, et a reçu une réponse rapidement!

 

img_9169

Un conflit avec la Constitution?

D’abord destinée aux mairies françaises, Fluicity touche maintenant au Parlement. Or, la Constitution française est claire: selon l’article 27, les députés français ont un mandat «représentatif», et non un mandat «impératif».

Un mandat impératif part des besoins définis par un groupe (ici les électeurs) qui délègue à un ou plusieurs individus (ici le député) le soin d’accomplir une action définie dans la durée et dans la tâche.

Or, de par son mandat représentatif, le député élu est officiellement député de la Nation, et n’a pas vraiment de pouvoir pour les citoyens. Son rôle est surtout de voter les propositions de loi du gouvernement. Il peut lui aussi déposer des projets de loi, et il peut interroger le gouvernement, signer des motions de censure…

Roland Lescure
Roland Lescure

En fait, le maire est le premier interlocuteur des citoyens français: le député n’est que le second, et n’a pas, une fois élu, de comptes à rendre à ses électeurs et électrices! Même s’il est élu au niveau d’une circonscription, il représente l’ensemble de la Nation.

Pour les Français et Françaises de l’étranger, qui n’ont pas de maire, leurs premiers interlocuteurs sont les quatre conseillers consulaires élus, avant le député.

L’un deux, le Torontois Marc-Albert Cormier (UDI), estime d’ailleurs que Fluicity ne sera jamais qu’un «gadget».

Le développement de Fluicity en Amérique du Nord pose donc une problématique constitutionnelle, puisque le rôle du député Roland Lescure est de représenter l’ensemble de la Nation et non ses électeurs.

Des idées en vrac

Le contenu de Fluicity est encore pauvre, compte tenu de la jeunesse de l’application: peu d’idées sont proposées par les citoyens et citoyennes, et elles entraînent pour l’instant peu de réactions.

Mais si la communauté numérique grandit, l’application devra repenser son interface: rassembler les idées par catégories et par utilisateurs par exemple, ou encore rajouter une fonction de modération.

En attendant, à vous de proposer vos meilleures idées concernant votre statut de Français et Françaises d’Amérique du Nord sur l’application Fluicity – et n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur