Une ambiance chaleureuse au cœur de la ville


28 août 2007 à 12h34

Niché sur une rue tranquille du quartier Roncesvalles, tout près de High Park, le Bed and Breakfast Ambiance fait l’effet d’une oasis de paix. À l’avant du gîte, un jardin fou de grandes fleurs accueille les visiteurs et les guides vers la maison quasi centenaire dont l’intérieur a été rénové avec amour. Décoration aux accents provençaux alliant teintes chaudes et boiseries naturelles, espaces ouverts, grande cuisine conviviale; tout porte à la détente et au ressourcement à la maison Ambiance.

C’est d’ailleurs ce qu’avait en tête la propriétaire Laure Ampilhac quand elle a décidé de convertir sa demeure en Bed and Breakfast, il y a un an: «Je voyage beaucoup pour mon travail», explique la jeune Française qui occupe également un poste de responsable commerciale au sein d’une compagnie informatique. «Je fréquente les Bed and Breakfast au lieu des hôtels dans mes déplacements», explique t-elle.

Au gré de ses voyages d’affaire, la jeune femme a découvert ce qui l’attirait dans un gîte: un décor inspirant et un lieu qui favorise le bien-être. Après mûre réflexion, Ampilhac, une passionnée de décoration et une adepte des médecines douces a décidé de faire le saut et d’ouvrir elle aussi sa demeure aux visiteurs.

«J’avais envie d’offrir un endroit sain et calme, avec une bonne énergie où les gens de Toronto et d’ailleurs pouvaient se reposer», explique la jeune femme qui reprend en quelque sorte une tradition familiale.

En effet, les parents de Laure Ampilhac ont tenu pendant près de 20 ans un restaurant dîner-spectacle en France où l’on servait des repas faits maison avec des produits de la ferme. Le Bed and Breakfast Ambiance s’est d’ailleurs développé dans ce même esprit familial: chaque poutre ou mur en briques qui a été dénudé, chacune des petites touches – du bain sur pattes à l’ancienne aux miroirs encadrés de mosaïque – porte la signature d’un ami ou d’un proche venu mettre la main à la pâte.

Laure Ampilhac a aussi fait appel à Magali Roussière, son amie de toujours en France, pour l’épauler dans la mise en marché et la promotion de cette nouvelle entreprise. Emballée par le projet, Magali Roussière est tout de suite venue s’installer à Toronto. On sent d’ailleurs une belle complicité entre les deux femmes. C’est sans doute cette camaraderie qui donne à la maison une atmosphère si accueillante.

En plus de cette belle ambiance, les deux amies proposent un concept de «maison du mieux-être». La maison a en effet été certifiée par Nikken, une compagnie japonaise oeuvrant dans la promotion de la santé par la prévention. Un système de filtration de l’eau et de l’air a été installé dans la maison afin de créer un environnement sain.

De plus, les visiteurs dorment dans un lit magnétique reconnu par les chiropraticiens et dont Laure Ampilhac vante les vertus thérapeutiques: «C’est un lit qui favorise un sommeil profond et réparateur, grâce auquel les gens peuvent recharger leur batterie.»

Les deux hôtesses sont attentives au bien-être de leurs invités jusque dans les petits détails: elles privilégient des produits non polluants et non allergènes pour l’entretien de la maison. Amoureuses de la bonne chère, elles offrent également un menu santé où les produits biologiques sont à l’honneur. Magali Roussière offre quant à elle des ateliers de préparation de sushi à ceux qui auraient envie de découvrir ce délicat mets japonais.

Ambiance n’a ouvert ses portes qu’en juillet et déjà Laure Ampilhac et Magali Roussière ont des projets plein la tête. Elles voudraient offrir à leurs invités des services de massothérapie et autres médecines douces et ouvrir une deuxième chambre pour des invités. Les deux jeunes femmes ont le vent dans les voiles et leur petit havre de paix semble promis à un bel avenir.

Ambiance B&B: 17 Silver Street, Toronto. Renseigmenents au 416-850-5851 ou au www.bbcanada.com/ambiance. Ouvert de mai à novembre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

«Jeudi noir» en Ontario français

Double coup de tonnerre en Ontario français jeudi
En lire plus...

15 novembre 2018 à 19h00

Rodéo de photojournalisme pour des étudiants de La Cité

foire agricole
Cinq étudiants du cours de photojournalisme de Linda Dawn Hammond, du Collège La Cité à Toronto, ont visité la foire agricole annuelle de Toronto.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 15h00

La programmation informatique s’invite dans nos écoles

Kids Code Jeunesse
Kids Code Jeunesse souhaite rendre accessible les ressources programmatiques aux enfants dans les écoles.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 13h00

Faire découvrir notre système judiciaire au jeune public

jeunes
Le ROEJ veut promouvoir le dialogue entre les différents acteurs de notre système judiciaire et les enseignants, les intervenants communautaires et les étudiants.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur