Un sondage sur la modernisation de la Loi sur les services en français

Levée du drapeau franco-ontarien à Queen's Park.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario vient de lancer une consultation publique sur la modernisation de la Loi sur les services en français (LSF) par le biais d’un sondage en ligne jusqu’au 5 septembre.

Le sondage de 13 questions vise à connaître l’opinion de la population francophone et francophile de l’Ontario sur l’offre active, la désignation des régions et des organismes, les réseaux sociaux, et d’autres éléments de la LSF qui ont un impact sur la vie quotidienne de la communauté franco-ontarienne.

«La modernisation de la LSF est une nécessité et doit se faire en consultation avec la communauté qu’elle dessert», explique le président de l’AFO, Carol Jolin.

Carol Jolin
Carol Jolin

La LSF a été adoptée par l’Assemblée législative de l’Ontario en 1986 et modifiée à quelques reprises depuis. La LSF garantit le droit de recevoir des services en français des institutions gouvernementales dans 26 régions désignées.

Un commissaire aux services en français (François Boileau depuis 10 ans) sert de bureau de plaintes contre les accrocs à la Loi. L’été dernier, dans son rapport annuel, le commissaire proposait une refonte complète de la LSF et, notamment, le remplacement des 26 régions désignées par une seule: toute la province.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

M. Boileau est également un ardent promoteur de «l’offre active» de services en français, une situation où les francophones n’auraient pas à demander s’ils peuvent être servis en français dans un organisme public parce qu’on leur offrirait cette option dès le premier contact.

La ministre déléguée aux Affaires francophones de l’Ontario, Marie-France Lalonde, s’est engagée l’automne dernier à reformer la LSF.

Depuis, l’AFO et l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) se sont entendues pour présenter conjointement au gouvernement des priorités de la réforme de la LSF.

C’est en octobre prochain, lors de son congrès à Ottawa, que le lobby politique des Franco-Ontariens validera les résultats du sondage auprès de ses membres et qu’ils seront invités à se prononcer sur les priorités de la refonte de la LSF.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur