Un site web pour susciter des vocations d’enseignant.e.s de FLS

Canadian Parents for French

SayOui CPF Ontario enseignant FLS
Une page du site SayOui.ca
Partagez
Tweetez
Envoyez

La section ontarienne de Canadian Parents for French (CPF) vient de lancer un site web bilingue SayOui.ca qui veut inciter les étudiant.e.s du secondaire et du postsecondaire à devenir enseignant.e.s de français langue seconde (FLS).

Le besoin est criant dans cette profession: les écoles de tout le pays manquent d’enseignant.e.s FLS.

SayOui CPF Ontario enseignant FLS

Programmes d’études

SayOui.ca identifie des programmes expérientiels pour les jeunes leur permettant d’améliorer leurs compétences en français.

Développé grâce à un financement du ministère de l’Éducation de l’Ontario, le site décrit les parcours éducatifs pour devenir enseignant.e, ainsi que les qualifications nécessaires pour enseigner en français langue seconde.

Il fournit les liens des universités de la province qui offrent des programmes menant à des postes d’enseignant de FLS.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

SayOui CPF Ontario enseignant FLS

Un quiz

Sur le site de CPF, qui est le lobby le l’immersion française, c’est-à-dire des parents anglophones qui valorise le bilinguisme, les jeunes peuvent répondre à un quiz pour explorer si ce choix de carrière est bon pour elles/eux.

SayOui.ca comprend aussi un plan de cours pour les enseignant.e.s pour le programme de la 9e à la 12e année sur l’Orientation et exploration de carrière, pour le programme de base, le programme intensif et le programme d’immersion en français.

L’immersion en français reste très populaire en Ontario, où elle a enregistré une croissance moyenne de 5,7% par année au cours de la dernière décennie.

Il y a deux fois plus d’élèves inscrits dans les programmes d’immersion des écoles de langue anglaises de la province (220 000) que d’élèves allant dans les écoles des 12 conseils scolaires de langue française (110 000).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur