Un siècle de photos du New York Times au Canada

Au Ryerson Image Centre

Pierre Elliott Trudeau a fasciné le New York Times, qui a aussi couvert la montée du mouvement souverainiste québécois.

Pierre Elliott Trudeau a fasciné le New York Times, qui a aussi couvert la montée du mouvement souverainiste québécois.


13 septembre 2017 à 16h19

Le Ryerson Image Centre (RIC) vient de lancer sa saison s’automne avec une exposition de plus de 200 photos du New York Times couvrant l’actualité politique, économique, touristique, sportive et culturelle canadienne du 20e siècle.

La plupart de ces photos ont été publiées dans les pages du grand journal américain, reflétant l’intérêt de nos voisins du Sud pour ce Canada «lointain proche» (The Faraway Nearby, le titre de l’exposition), tandis que d’autres photos avaient été considérées pour publication mais finalement simplement archivées.

C’est la recherchiste de Ryerson Denise Birkhofer et le prof d’OCAD Gerald McMaster qui ont fait le tri dans le trésor de 25 000 photos du Canada acquises en 2008 par le développeur immobilier Chris Bratty pour créer la Rudolph P. Bratty Family Collection.

Des photos de voyages au Canada du New York Times au Ryerson Image Centre.
Des photos de voyages au Canada du New York Times au Ryerson Image Centre.

Notre «excentrique» premier ministre Pierre Elliott Trudeau (à l’époque où le morne Richard Nixon était leur président) et «l’inquiétant» séparatisme québécois dominent la couverture politique des années 1970, alors que c’étaient les visites royales et la participation canadienne aux deux grandes guerres mondiales qui se retrouvaient dans les pages du New York Times au cours des décennies précédentes.

Les paysages sauvages de l’Ouest et du Grand Nord canadiens attiraient l’oeil des correspondants des pages de la section Voyage, tandis que c’est évidemment la scène culturelle canadienne-anglaise qui a retenu l’attention des journalistes américains. On ne trouve ici aucune photo de musiciens ou d’écrivains canadiens-français, dont l’effervescence chez nous, pourtant, était et est encore remarquable.

Le New York Times a surtout couvert la scène artistique et culturelle du Canada anglais.
Le New York Times a surtout couvert la scène artistique et culturelle du Canada anglais.

«Les enjeux soulevés par ces photos historiques demeurent souvent pertinents aujourd’hui pour les Canadiens et pour tout le monde», assure Denise Birkhofer. Gerald McMaster, lui, indique que cet exercice lui a rappelé que «nous vivons à une époque de vérité et réconciliation, et qu’il faut continuer de discuter de notre histoire et des groupes qui en ont souvent été relégués dans l’ombre».

L’expo au RIC – affilié à l’école d’arts et de média de l’Université Ryerson – est divisée en sections typiques de journal. Inaugurée le 13 septembre, elle se poursuit jusqu’au 10 décembre. Les photos se retrouvent aussi dans un livre publié chez Black Dog Publishing.

Paul Roth, directeur du Ryerson Image Centre depuis 2013.
Paul Roth, directeur du Ryerson Image Centre depuis 2013.

Trois autres expositions accompagnent The Faraway Nearby. Ensemble, elles marquent le 150e anniversaire de la fédération canadienne au RIC:

The Notman Studio: 1858-1915 présente des clichés de personnalités et de sites canadiens réalisés par le studio montréalais de William Notman, qui a établi un véritable empire de la photo au pays, éventuellement vendu par son petit-fils à l’agence Associated Screen News.

Dog Team, un film de Zacharias Kunuk sur la culture des traîneaux à chiens dans le Grand Nord, est présenté sur une demi-douzaine d’écrans dans le couloir d’entrée du RIC.

Air of Uncertainty rassemble des photos d’un ancien étudiant de Ryerson, Paul Swanson, aujourd’hui photographe artistique et commercial à Edmonton, où il est né, sur une région de l’Ukraine qui a fourni un grand nombre d’immigrants au Canada.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Grosse fin de septembre franco à Toronto

Jean-Pierre Ferland lance le festival Francophonie en fête le 22. Gabrielle Goulet fête le Jour des Franco-Ontariens le 25. Robert Charlebois est à Markham le 28 et à Toronto le 29. Tifane fait partie de la Nuit africaine le 30.
L’agenda des francophones et des francophiles du Grand Toronto est plein ces deux prochaines semaines: festival Francophonie en Fête, anniversaire du Collège français, Jour...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h22

TIFF 2017: des cris dans les salles obscures

Downrange
Suite à la suppression, pour l’édition 2017 du Festival international du film de Toronto, de deux programmes du festival international de Toronto, dont Vanguard,...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h10

Musique Extravaganza Afro-Caribéenne

elage
À l’image d’un repas gastronomique aux mille et une saveurs, la Nuit Africaine viendra clôturer en beauté une délicieuse 12e édition du festival Francophonie...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h09

Édouard et les maisons de bouteilles

La première maison de bouteilles d’Édouard a été construite en 1980. (Photo: Sandra Dorélas)
Île-du-Prince-Édouard
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h07

Les sucres naturels ne sont pas meilleurs que les sucres raffinés

Ce n’est pas la nature du sucre qui fait la différence, mais bien la quantité totale de sucre qu’on consomme. (Photo: Monika Adamczyk | Dreamstime)
Il y a plusieurs mythes entourant les sucres qui dérangent Catherine Lefebvre. Au point où la nutritionniste a dédié un livre entier à ce...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h02

Un tour du monde de la francophonie à TV5

tv5
25 heures, 23 destinations, 5 continents
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h00

Le rôle très stratégique d’une première ministre

Rachel Notley, présidente du Conseil de la fédération et Première ministre de l'Alberta. (Photo: Connor Mah - https://www.flickr.com)
Tribunaux albertains: on peut employer le français dans les communications verbales... mais pas écrites
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h59

Islamophobie? Non, véritéphobie!

Le président Donald Trump et son épouse Melania avec le roi  Salman et le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi. (Photo: Maison-Blanche)
L’État islamique continue de frapper. Que faire?
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h58

Des coffrets pour monter votre propre exposition

Gustav Klimt. Éditions Taschen, 2017, coffret d’affiches (16 tirages sous coffret), 25,4 x 33 cm.
Les éditions Taschen, comme cela ressort des nombreux articles de L’Express qui mentionnent leur nom, se consacrent à la promotion d’œuvres artistiques ou de...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h57

La drogue pimente deux romans américains

Elin Hilderbrand, À nous, roman traduit de l’anglais par Perrine Chambon, Paris, Éditions JC Lattès, 2017, 414 pages, 29,95 $. 
David Swinson, La Fille de Kenyon Street, roman traduit de l’anglais par Mireille Vignol, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2017, 354 pages, 29,95 $.
Qu’arrive-t-il quand le testament d’un grand chef cuisinier stipule que ses trois épouses doivent souligner sa mort en répandant ses cendres ensemble et qu’elles...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h56

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur