Un siècle de photos du New York Times au Canada

Au Ryerson Image Centre

Pierre Elliott Trudeau a fasciné le New York Times, qui a aussi couvert la montée du mouvement souverainiste québécois.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Ryerson Image Centre (RIC) vient de lancer sa saison d’automne avec une exposition de plus de 200 photos du New York Times couvrant l’actualité politique, économique, touristique, sportive et culturelle canadienne du 20e siècle.

La plupart de ces photos ont été publiées dans les pages du grand journal américain, reflétant l’intérêt de nos voisins du Sud pour ce Canada «lointain proche» (The Faraway Nearby, le titre de l’exposition), tandis que d’autres photos avaient été considérées pour publication mais finalement simplement archivées.

C’est la recherchiste de Ryerson Denise Birkhofer et le prof d’OCAD Gerald McMaster qui ont fait le tri dans le trésor de 25 000 photos du Canada acquises en 2008 par le développeur immobilier Chris Bratty pour créer la Rudolph P. Bratty Family Collection.

Des photos de voyages au Canada du New York Times au Ryerson Image Centre.
Des photos de voyages au Canada du New York Times au Ryerson Image Centre.

Notre «excentrique» premier ministre Pierre Elliott Trudeau (à l’époque où le morne Richard Nixon était leur président) et «l’inquiétant» séparatisme québécois dominent la couverture politique des années 1970, alors que c’étaient les visites royales et la participation canadienne aux deux grandes guerres mondiales qui se retrouvaient dans les pages du New York Times au cours des décennies précédentes.

Les paysages sauvages de l’Ouest et du Grand Nord canadiens attiraient l’oeil des correspondants des pages de la section Voyage, tandis que c’est évidemment la scène culturelle canadienne-anglaise qui a retenu l’attention des journalistes américains. On ne trouve ici aucune photo de musiciens ou d’écrivains canadiens-français, dont l’effervescence chez nous, pourtant, était et est encore remarquable.

Le New York Times a surtout couvert la scène artistique et culturelle du Canada anglais.
Le New York Times a surtout couvert la scène artistique et culturelle du Canada anglais.

«Les enjeux soulevés par ces photos historiques demeurent souvent pertinents aujourd’hui pour les Canadiens et pour tout le monde», assure Denise Birkhofer. Gerald McMaster, lui, indique que cet exercice lui a rappelé que «nous vivons à une époque de vérité et réconciliation, et qu’il faut continuer de discuter de notre histoire et des groupes qui en ont souvent été relégués dans l’ombre».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’expo au RIC – affilié à l’école d’arts et de média de l’Université Ryerson – est divisée en sections typiques de journal. Inaugurée le 13 septembre, elle se poursuit jusqu’au 10 décembre. Les photos se retrouvent aussi dans un livre publié chez Black Dog Publishing.

Paul Roth, directeur du Ryerson Image Centre depuis 2013.
Paul Roth, directeur du Ryerson Image Centre depuis 2013.

Trois autres expositions accompagnent The Faraway Nearby. Ensemble, elles marquent le 150e anniversaire de la fédération canadienne au RIC:

The Notman Studio: 1858-1915 présente des clichés de personnalités et de sites canadiens réalisés par le studio montréalais de William Notman, qui a établi un véritable empire de la photo au pays, éventuellement vendu par son petit-fils à l’agence Associated Screen News.

Dog Team, un film de Zacharias Kunuk sur la culture des traîneaux à chiens dans le Grand Nord, est présenté sur une demi-douzaine d’écrans dans le couloir d’entrée du RIC.

Air of Uncertainty rassemble des photos d’un ancien étudiant de Ryerson, Paul Swanson, aujourd’hui photographe artistique et commercial à Edmonton, où il est né, sur une région de l’Ukraine qui a fourni un grand nombre d’immigrants au Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur