Un prof pour les milléniaux

Le prof Norman Cornett à la librairie Mosaïque le 14 septembre.

Le prof Norman Cornett à la librairie Mosaïque le 14 septembre.


20 septembre 2016 à 0h45

Les «milléniaux», nos jeunes arrivés à l’âge adulte au tournant du 21e siècle,  veulent travailler pour vivre, et non pas vivre pour travailler comme leurs parents. Ils n’hésitent pas à fonder leur propre entreprise quand les employeurs existants ne font pas leur affaire. Cette génération serait la plus favorable à un système d’éducation fondé sur la liberté et la créativité, comme celui que prône le professeur Norman Cornett.

Cet historien montréalais d’origine texane, expert de Lionel Groulx et traducteur de Naïm Kattan, est ce prof de science des religions congédié en 2007 de l’Université McGill, qui ne comprenait pas sa pédagogie «dialogique». Cette affaire a scandalisé la cinéaste de l’ONF Alanis Obomsawin, qui en a fait un film.

Aujourd’hui invité comme conférencier par plusieurs grandes institutions canadiennes, américaines et européennes, il était de passage à la librairie Mosaïque et au théâtre Spadina de l’Alliance française de Toronto, jeudi soir dernier, où une quinzaine de personnes seulement sont venues l’entendre exposer sa philosophie de l’éducation.

Comme la musique, la seule discipline artistique à faire travailler les deux hémisphères du cerveau, l’éducation doit également, selon le prof Cornett, inculquer les connaissances tout en stimulant la participation, la discussion, la créativité et une certaine vision «holistique» de l’individu dans son environnement et sa société.

Prônant une «renaissance» plutôt qu’une «révolution», il assure que sa pédagogie est encore plus exigeante et productive – mais plus enrichissante – que l’enseignement «industriel» traditionnel. Et c’est justement dans cette direction, note-t-il, qu’on cherche des solutions aux trop nombreux problèmes de stress et de dépression chez les étudiants.

Plus tôt, à la librairie Mosaïque, Norman Cornett avait fait la promotion de sa traduction anglaise du roman Farida, de Naïm Kattan, dont il n’existerait pas de réédition en français. Seulement 5 oeuvres sur 57 de Naïm Kattan, «pourtant l’un des plus grands écrivains de la francophonie», ont été traduites en anglais.

Farida, dit-il, est un roman prophétique permettant de comprendre ce qui se passe aujourd’hui en Irak et au Moyen-Orient.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassestkaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

À millénial, millénial et demi

Le nouveau chef du NPD canadien, Jagmeet Singh.
Nos trois chefs politiques fédéraux sont «jeunes»
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h25

Maître Jesse Gutman

Maître Jesse Gutman
Agent de grief au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h20

De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete
On n'a même plus besoin de vouloir résider au Canada.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h15

Francophonie des Amériques: des liens qui se multiplient

centre_franco_ameriques_logo
On est 33 millions dans le Nouveau Monde
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h10

Le lac Érié à nouveau envahi par les algues

L'ouest du Lac Érié, le 26 septembre. (Photo: NASA)
Au banc des accusés: les engrais utilisés par les fermiers.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur