Un prof pour les milléniaux

Le prof Norman Cornett à la librairie Mosaïque le 14 septembre.


20 septembre 2016 à 0h45

Les «milléniaux», nos jeunes arrivés à l’âge adulte au tournant du 21e siècle,  veulent travailler pour vivre, et non pas vivre pour travailler comme leurs parents. Ils n’hésitent pas à fonder leur propre entreprise quand les employeurs existants ne font pas leur affaire. Cette génération serait la plus favorable à un système d’éducation fondé sur la liberté et la créativité, comme celui que prône le professeur Norman Cornett.

Cet historien montréalais d’origine texane, expert de Lionel Groulx et traducteur de Naïm Kattan, est ce prof de science des religions congédié en 2007 de l’Université McGill, qui ne comprenait pas sa pédagogie «dialogique». Cette affaire a scandalisé la cinéaste de l’ONF Alanis Obomsawin, qui en a fait un film.

Aujourd’hui invité comme conférencier par plusieurs grandes institutions canadiennes, américaines et européennes, il était de passage à la librairie Mosaïque et au théâtre Spadina de l’Alliance française de Toronto, jeudi soir dernier, où une quinzaine de personnes seulement sont venues l’entendre exposer sa philosophie de l’éducation.

Comme la musique, la seule discipline artistique à faire travailler les deux hémisphères du cerveau, l’éducation doit également, selon le prof Cornett, inculquer les connaissances tout en stimulant la participation, la discussion, la créativité et une certaine vision «holistique» de l’individu dans son environnement et sa société.

Prônant une «renaissance» plutôt qu’une «révolution», il assure que sa pédagogie est encore plus exigeante et productive – mais plus enrichissante – que l’enseignement «industriel» traditionnel. Et c’est justement dans cette direction, note-t-il, qu’on cherche des solutions aux trop nombreux problèmes de stress et de dépression chez les étudiants.

Plus tôt, à la librairie Mosaïque, Norman Cornett avait fait la promotion de sa traduction anglaise du roman Farida, de Naïm Kattan, dont il n’existerait pas de réédition en français. Seulement 5 oeuvres sur 57 de Naïm Kattan, «pourtant l’un des plus grands écrivains de la francophonie», ont été traduites en anglais.

Farida, dit-il, est un roman prophétique permettant de comprendre ce qui se passe aujourd’hui en Irak et au Moyen-Orient.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Un prof de la vieille école et un nouvelliste doux-amer

Gilles Archambault France Boisvert
Il y a cinquante ans, au Québec, on assistait à la création des cégeps. L’enseignante France Boisvert imagine les tribulations d’un collègue fictif dans...
En lire plus...

18 février 2018 à 9h00

Quiz : Kathleen Wynne

Kathleen Wynne
En lire plus...

18 février 2018 à 7h00

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur