Un pavé dans la mare des nutritionnistes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Journaliste scientifique très célèbre aux États-Unis, Gary Taubes vient de publier un livre qui jette un énorme pavé dans la mare des nutritionnistes. Fat: pourquoi on grossit est une attaque en règle, mais bien documentée contre ceux qui prônent une alimentation faible en graisses et riche en glucides.

Dès les premières lignes de son essai, Taubes fait une mise en garde: «si vous acceptez mes arguments et modifiez votre alimentation, vous risquez de prendre le contre-pied des conseils de votre médecin traitant».

Il explique que face à l’épidémie d’obésité, les autorités sanitaires ont prêché le modèle de l’équilibre énergétique, soit un équilibre entre l’apport et la dépense de calories.

Cela se résume souvent à «manger moins et bouger plus». Taudes soutient que ce modèle est absurde et que c’est en lui que «réside pour ainsi dire le péché originel».

Selon lui, l’obésité n’est pas le prix de la gloutonnerie et de la paresse; elle résulte plutôt d’un déséquilibre hormonal, plus spécifiquement de la stimulation de la sécrétion d’insuline causée par l’absorption d’aliments riches en glucides (pain, céréales, pommes de terre, riz, pâtes, bière, jus de fruits, sodas).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces aliments riches en glucides sont presque toujours les moins chers, ce qui explique, selon Taubes, «que plus une personne est pauvre, plus elle risque d’être en surpoids».

Il soutient que dans un monde où l’alimentation serait pauvre en glucides, l’obésité serait une maladie rare.

La thèse de Taubes repose sur une recherche historique qui démontre que «plus longtemps un type d’aliment a fait partie de l’alimentation humaine, plus il nous est sans doute profitable et moins il est dommageable, c’est-à-dire mieux nous y sommes adaptés».

Et qu’est-ce que l’humanité a surtout mangé depuis 2,5 millions d’années? Nos ancêtres ont vécu comme chasseurs-cueilleurs et se sont nourris de viande, de poisson et de petits fruits.

L’agriculture (céréales) et les arbres fruitiers sont récents dans l’histoire de l’humanité. Ils sont aussi la cause d’une alimentation riche en glucides.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est à la cuisine occidentale que l’on doit l’augmentation des pathologies telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité.

Taubes donne, en exemple, le cas des Inuits qui se nourrissaient de viande de phoque, de caribou et de baleine avant d’adopter le sucre et la farine et de voir rapidement apparaître les maladies occidentales en leur sein.

Que recommande Taubes? Un régime «zéro sucres, zéro féculents». Les aliments à consommer tous les jours sont la viande, le poisson, les fruits de mer et les légumes (mais pas les patates et le maïs). Les aliments autorisés en quantités limitées incluent le fromage, la crème, la mayonnaise, la sauce de soja, l’avocat et les cornichons.

Dans la liste des aliments à éviter complètement figurent le pain, le riz, les nouilles, les pâtes, les céréales, les carottes, le panais, le maïs, les pois, les pommes de terre, la bière et les sodas de tout genre (même diète).

La dernière page du livre propose le menu d’une journée-type. Au petit-déjeuner, on mange du jambon et des œufs; au déjeuner, on mange du poulet grillé avec une salade mélangée; pour la collation, on mange quelques tranches de saucisson et un bâtonnet de fromage; et au dîner, on mange un steak, des haricots verts au beurre et une salade verte.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’auteur nous invite à garder à l’esprit que «plus un aliment est sucré ou facile à consommer et à digérer, plus il risque de vous faire grossir, plus il est conseillé de l’éviter».

Une seule solution pour maigrir: manger très peu de glucides (comme le recommande le régime Atkins) et ne pas restreindre les graisses. L’exact contraire des conseils actuels. Et c’est extrêmement efficace, démontre Gary Taubes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur