Un nouveau dessert glacé à l’avoine

Candace Tierney et son dessert glacé à l'avoine Oat & Mill.


22 mai 2017 à 12h05

Candace Tierney eut l’idée de créer son dessert glacé devant un bol de gruau.

Elle en mange tous les jours et, un matin, elle commença à s’intéresser à la texture épaisse et crémeuse de l’avoine… comme celle de la crème glacée.

«J’ai une intolérance au lactose, mais j’adore la crème glacée. C’est là une malheureuse combinaison», confie Mme Tierney, fondatrice et propriétaire de l’entreprise alimentaire Oat & Mill, à Ottawa.

«J’ai donc commencé à jouer avec l’idée d’utiliser de l’avoine comme ingrédient de substitution dans la crème glacée. Je me fatiguais des concoctions à base de noix de coco, d’amandes ou de soya, et je me demandais pourquoi il n’y avait pas d’autres options sur le marché.»

Coup de pouce de l’Université

À la fin de ses études en marketing, Mme Tierney a officiellement lancé Oat & Mill avec l’aide d’un incubateur d’entreprises en démarrage offert à l’Université d’Ottawa.

Cela remonte à juin 2015, et elle a pu profiter de ce coup de pouce pour passer tout l’été à créer ses desserts glacés à base d’avoine, les vendre en ligne, les livrer à domicile, mettre à l’essai différentes recettes et recueillir les précieux commentaires de clients.

«Dès ce premier été, nous avons vu que notre produit pouvait plaire aux consommateurs», souligne Mme Tierney. «Alors nous avons continué. Nous avons développé et amélioré notre dessert pour officiellement lancer quatre saveurs Oat & Mill au début de 2017.»

Les desserts de Oat&Mill
Les desserts de Oat&Mill

Avoine canadienne

S’approvisionner des meilleurs flocons d’avoine et superviser le processus de mouture sont les clés de voûte du produit… et du nom de l’entreprise.

«Nous utilisons des variétés d’avoine cultivées au Canada qui ont une teneur plus élevée en gras et un bon profil nutritionnel. Nous faisons moudre les flocons selon nos spécifications pour obtenir l’avoine crémeuse qu’il nous faut dans notre produit», explique-t-elle.

Dans la région d’Ottawa, 28 magasins offrent maintenant la gamme de desserts glacés Oat & Mill à saveur de beurre d’arachide et chocolat, menthe et pépites de chocolat, banane avec noix et épices, café et biscotti.

L’entreprise emploie aujourd’hui cinq personnes, y compris la patronne, et collabore avec un fabricant local pour la production. En 2016, Oat & Mill a été nommée lauréate régionale d’un Prix de la première ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire.

Entrepreneure née

Les entreprises en démarrage n’ont rien de nouveau pour Candace Tierney. Elle avait déjà mis sur pied plusieurs petites entreprises durant ses études universitaires: en aménagement paysager, en conception de sites Web et en production de croustilles de légumes.

«J’ai toujours été interpellée par l’entrepreneuriat, et Oat & Mill est en quelque sorte le fruit des entreprises que j’avais lancées pendant mes études», dit-elle.

Les débuts d’Oat & Mill n’ont pas été de tout repos, mais elle trouve une grande satisfaction dans les sourires de ses clients. «Nous avons participé à un événement estival et j’ai été stupéfiée de voir les gens faire la file pour acheter mon dessert. Cela m’a rassurée; je me suis dit que j’étais peut-être sur la bonne voie.»

Mme Tierney espère voir sa marque de desserts glacés Oat & Mill sur les tablettes de magasins partout au Canada d’ici quelques années.

Les desserts de Oat&Mill
Les desserts de Oat&Mill

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur