Un monument aux pêcheurs disparues en mer

Nouvelle attraction au Cap Sainte-Marie, à l'ouest de la Nouvelle-Écosse

monument

La foule était nombreuse à venir voir le nouveau monument. (Photo : Le Courrier / Richard Landry)


26 juillet 2018 à 10h00

Plus de 200 personnes, dont de nombreux pêcheurs, ont assisté le 5 juillet à l’ouverture officielle du Parc du phare et de son monument aux pêcheurs disparues en mer, au Cap Sainte-Marie,  à l’ouest de la Nouvelle-Écosse.

La Société acadienne de Clare planche sur ce projet depuis plus de 15 ans, avec la municipalité, la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie et le Centre acadien de l’Université Sainte-Anne.

Le site du phare au Cap Sainte-Marie, qui comprend deux acres au bord de la mer, a subi de nombreuses améliorations au cours de la dernière année. On vise à attirer davantage de visiteurs dans la région et à enrichir l’expérience qu’ils y vivent ainsi qu’à reconnaître les nombreuses personnes, surtout des pêcheurs, perdues en mer.

Quatre étudiants ont été embauchés par la Société acadienne de Clare pour aider à la recherche historique.

monument
Le brouillard s’est invité à l’inauguration. À la tribune: Mary Ann Gauvin, présidente de la Société acadienne de Clare. Derrière elle: le député fédéral Colin Fraser et le préfet de la municipalité de Clare Ronnie LeBlanc. (Photo : Le Courrier / Richard Landry)

Observation et interprétation

Les visiteurs pourront y observer les bateaux de pêche et les oiseaux de mer grâce à l’installation d’une lunette d’observation.

Un abri pour le pique-nique et des tables accessibles aux fauteuils roulants ont aussi été installés.

On a installé des panneaux d’interprétation qui expliquent la fondation du village, l’histoire du phare, la Déportation des Acadiens, l’écologie marine locale et même le brouillard – qui, d’aileurs, s’est manifesté lors de l’inauguration malgré le soleil qui brillait quelques minutes plus tôt.

Au point central du Parc, on retrouve le monument en granite du sculpteur local Marc Graff, le buste d’un pêcheur, intitulé Retour à la maison.

Patrimoine

«Marc Graff a réalisé une œuvre magnifique. La pêche et la communauté locale sont intimement liées à l’histoire de cette région», a commenté Colin Fraser, le député fédéral de la région.

«Les exportations de poisson et la construction navale étaient les principales sources de revenus dans le village, et la mer continue à faire vivre les familles locales depuis des générations. Ce vibrant hommage salue le courage et la bravoure de ceux et celles qui partent en mer pour ne jamais en revenir.»

L’industrie de la pêche est d’ailleurs celle qui occasionne le plus de pertes de vie au Canada, 52 par 100 000 travailleurs, devant les mines, la forêt, la construction et les transports.

monument
‘Retour à la maison’: le monument du sculpteur Marc Graff à la mémoire des personnes perdues en mer installé au nouveau Parc du phare au Cap Sainte-Marie. (Photo : Le Courrier / Richard Landry)

Déjà une attraction

Le député a précisé que «même avant ces travaux d’envergure, le site attirait chaque année entre juin et octobre plus de 9000 résidants et visiteurs. Ces améliorations encourageront davantage de visiteurs à découvrir le phare et à passer du temps dans la région pour observer la faune à partir des falaises du parc ou de la plage de Mavillette à côté.»

«De tels projets honorent notre patrimoine culturel, enrichissent la vitalité de notre communauté et mettent en valeur notre région», a indiqué le préfet de la municipalité de Clare, Ronnie LeBlanc, qui est aussi pêcheur et père de famille. Il a souligné qu’il connaît bien la mer et sait comment elle peut être déchaînée.

Le site internet bilingue capsaintemarie.ca contient des informations historiques, une webcam provinciale, une page Facebook et des photographies prises par un drone. Un nouveau panneau communautaire a été installé ce printemps sur la route 101 annonçant la beauté de la plage de Mavillette et du phare du Cap Sainte-Marie.

monument
Le phare du Cap Sainte-Marie tout à l’ouest de la Nouvelle-Écosse.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

«Jeudi noir» en Ontario français

Double coup de tonnerre en Ontario français jeudi
En lire plus...

15 novembre 2018 à 19h00

Rodéo de photojournalisme pour des étudiants de La Cité

foire agricole
Cinq étudiants du cours de photojournalisme de Linda Dawn Hammond, du Collège La Cité à Toronto, ont visité la foire agricole annuelle de Toronto.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 15h00

La programmation informatique s’invite dans nos écoles

Kids Code Jeunesse
Kids Code Jeunesse souhaite rendre accessible les ressources programmatiques aux enfants dans les écoles.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 13h00

Faire découvrir notre système judiciaire au jeune public

jeunes
Le ROEJ veut promouvoir le dialogue entre les différents acteurs de notre système judiciaire et les enseignants, les intervenants communautaires et les étudiants.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur