Une «ministre de la Solitude» en Grande-Bretagne

Tracey Crouch
Tracey Crouch
Partagez
Tweetez
Envoyez

9 millions de personnes disent souffrir d’isolement en Grande-Bretagne (sur une population de 66,5 millions, donc plus de 13,5%) . Pour y remédier, la première ministre conservatrice Theresa May vient de nommer une «ministre de la Solitude», en fait une secrétaire parlementaire, également affectée aux Sports, Tracey Crouch.

Ce projet avait été orchestré par la députée travailliste Jo Cox, assassinée en juin 2016 par un néonazi en plein débat sur le Brexit. La commission qui s’est penchée sur ce sujet porte aujourd’hui son nom.

La solitude mauvaise pour la santé

Ministre de la Solitude… Le titre n’est pas très joyeux et pourtant reflète une bien triste réalité sociale.  200 000 personnes âgées ont avoué à l’association Age UK ne pas avoir parlé à quelqu’un depuis au moins un mois.

De plus, derrière la solitude se cachent des conséquences médicales, car l’isolement peut engendrer de l’anxiété et du stress, contribuant à des dépendances comme le tabagisme ou l’alcoolisme.

La nouvelle de la création de ce premier «ministère de la Solitude» a fait le tour du monde, car le problème touche tous les pays.

En France, récemment, c’était le personnel des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées) qui manifestaient pour demander plus de moyens afin s’occuper des personnes âgées avec dignité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au Québec, les scandales sur le traitement des personnes en CHSLD (centres d’hébergement de soins de longue durée) éclatent avec une régularité troublante.

Et en Ontario?

En Ontario, la situation est tout autant préoccupante. Fin janvier, l’émission Marketplace de la chaîne CBC révélait que trois établissements de la province infligeaient de mauvais traitements aux patients.

Dipika Damerla

Il existe depuis peu un ministère autonome des Affaires des personnes âgées, que la première ministre Kathleen Wynne a confié à Dipika Damerla.

Selon notre ministère, «le quart des personnes âgées de l’Ontario vivent seules et disent se sentir parfois isolées». Statistique Canada, de son côté, indique que entre 19 et 24% des Canadiens de plus de 65 ans «se sentent isolés des autres et souhaitent pouvoir participer à plus d’activités sociales».

Conscient du problème, le ministère ontarien a établi un plan d’action de 155 millions $, Vieillir avec confiance, pour s’assurer que les aînés soient assurés d’une bonne santé, qu’ils restent actifs et connectés à la société.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur