Les services d’emplois pour les personnes handicapées au diapason de la Loi sur les services en français

Partagez
Tweetez
Envoyez

À Toronto, les organismes fournisseurs de service à l’emploi pour les personnes handicapées sont enfin entrés en conformité avec la loi provinciale sur les services en français (LSF), grâce à une initiative du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées.

Tous ces organismes ont été contactés, il y a eu des concertations et finalement, le POSPH a décidé de débloquer des fonds afin d’engager un agent régional, appelé coordonnateur des services en français.

C’est M. Vincent Francoeur qui œuvre à ce poste depuis peu et effectue le relais entre la vingtaine d’organismes concernés et les demandeurs d’emploi.

En tout, il existe une vingtaine d’organismes (Employment Action ou YMCA par exemple) à Toronto qui offrent gratuitement de l’aide à l’emploi aux personnes vivant avec un handicap, «qu’il s’agisse d’un handicap physique, psychologique ou intellectuel», insiste M. Francoeur. Cependant, seulement cinq possèdent des conseillers bilingues.

Aujourd’hui, le POSPH oriente les chercheurs d’emploi vers des organismes, en fonction du lieu où ils résident et de leur handicap. Ils se retrouvent ainsi souvent confrontés à des employés anglophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est ici que le coordonnateur des services en français intervient. Le rôle de Vincent Francoeur consiste à faire en sorte que «la transition se fasse bien, que le processus soit le plus facile possible» entre les fournisseurs de services à l’emploi et les personnes francophones handicapées.

Si le chercheur d’emploi souhaite absolument être servi en français, l’organisme peut faire appel au coordonnateur de service en français pour traduire des documents par exemple.

Le coordonnateur peut également assister la personne handicapée lors d’une entrevue ou encore la conseiller et l’orienter vers un autre organisme disposant de services en français (comme le Collège Boréal ou le Centre francophone).

À terme, le but du Programme ontarien de Soutien aux personnes handicapées serait de faire du Coordinateur des services en français une ressource encore plus essentielle au processus de recherche d’emploi, qu’il agisse en amont dans l’aide à la recherche d’emploi des francophones handicapés.

Selon Statistiques Canada, en 2012, 3,8 millions de Canadiens ont déclaré avoir un handicap. Cela représente 13,7% de la population adulte.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur