Un hôtel flottant de 15 étages

L'Independence of the Seas navigue sous la bannière des Bahamas.


8 janvier 2018 à 12h00

Les Caraïbes riment avec les croisières. J’ai donc décidé de m’embarquer à bord du bateau Independence of the Seas de la compagnie Royal Caribbean International, du 21 au 30 décembre. La croisière débutait et se terminait à Fort Lauderdale (Floride).

L’Independence of the Seas peut accueillir 5 728 personnes et constitue rien de moins qu’un immense hôtel flottant de 15 étages.

Lors de cette croisière, nous étions 4 281 passagers et 1 387 membres du personnel, pour un total de 5 668. Il y avait 59 nationalités représentées, les Américains venant en tête de liste avec 2 435 passagers, soit 57% des croisiéristes.

Au deuxième rang figuraient les Canadiens (689 ou 16%), suivis des Britanniques (332) et des Mexicains (183). Les Scandinaves comprenaient 159 passagers, soit 84 Suédois, 55 Norvégiens et 20 Danois.

L’Océanie comptait 28 croisiéristes (23 Australiens et 5 Néo-Zélandais). L’Afrique n’avait que 5 passagers: 2 de l’Afrique du Sud, 1 de la Tunisie, 1 de l’Angola et 1 de Sierra Leone.

900 000 000 $ US

Construit en Finlande en 2007-2008 au coût de 900 000 000 $ US, l’Independence of the Seas navigue sous la bannière des Bahamas, son port d’enregistrement étant Nassau. Le capitaine est d’origine croate.

Il y a 1 827 cabines, dont 1 094 avec vue sur la mer (842 avec balcon). La suite présidentielle peut accueillir 14 personnes et couvre 1 215 pieds carrés (370 mètres carrés).

Pour une croisière d’une semaine, la cuisine doit faire cuire 56 000 œufs, 8 164 kilogrammes de bœuf et servir 133 000 brioches de pain.

On estime la consommation d’eau à 220 litres par personne par jour. La production de glaçons se chiffre à 29,4 kg toutes les 24 heures.

Cinq escales

L’itinéraire de dix jours incluait cinq escales: Labadie (Haïti), San Juan (Porto Rico), Saint-Martin/Sint Maarten, Saint Johns (Antigua) et Saint Kitts. Royal Caribbean International est la seule compagnie de croisières qui est autorisée à accoster à Labadie.

Outre le farniente sur la plage, toutes les escales offrent une panoplie d’activités aquatiques (plongée, snorkel, catamaran, kayak, parachute sur mer, etc.). Dans le cas de Saint-Martin, des guides vous font sillonner l’île, tant du côté français que néerlandais. À Saint Kitts, vous pouvez admirer d’un même coup d’œil la mer des Caraïbes à votre droite et l’océan Atlantique à votre gauche.

Trois jours en mer faisaient partie de l’itinéraire. La programmation comprenait alors des activités au spa, au gymnase ou dans la piscine, des quiz (trivia) de tous genres dans les bars, des encans d’œuvres d’art, des films, une comédie musicale et un spectacle donné par un hypnotiseur ou un humoriste.

Le prix d’une cabine varie entre 900 et 1 400 $, logé et nourri (alcool et excursions en sus).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur