Un guide torontois en français pour aider les aînés confinés à leur logement

Une initiative de Mélanie Guillaume

Le confinement à l'intérieur est plus compliquée pour les aînés: voici un guide de technologies et de services en ligne pour les aider à communiquer avec leurs proches et vivre presque normalement.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La graphiste torontoise Mélanie Guillaume (qu’on connaît aussi comme chanteuse) a créé, avec des amis, un Guide d’aide à la technologie pour les aînés durant la quarantaine imposée par la lutte au CoViD-19.

Le document PDF, accessible en ligne, «n’a pas la prétention d’être parfait», dit-elle à l-express.ca. «Il sera sûrement mis à jour et affiné au fur et à mesure.»

Pratico-pratique

«J’ai eu l’idée après une séance de remue-méninges avec moi-même. Je ne suis pas médecin. Je ne travaille pas dans la chaîne alimentaire non plus. Je me suis demandé ce que je pouvais faire pour aider. Mes grands-parents ne sont plus de ce monde, mais pour les avoir vus être en peine avec la technologie, je me suis dit que ça pourrait être utile.»

Mélanie Guillaume
Mélanie Guillaume

Elle précise que «le guide est uniquement à but informatif. Il a été créé dans le cadre d’une initiative citoyenne et ne sert en aucun cas de levier publicitaire pour les entreprises et les contenus qui y sont référencés.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Guide aborde des sujets comme les tentatives de fraudes contre les aînés, l’initiation à la technologie et aux meilleures sources d’information, comment faire ses courses, trouver divers services, traiter avec sa banque en ligne, communiquer avec ses proches, se divertir, etc.

Dans chaque section du Guide de 34 pages, des hyperliens mènent vers les institutions et commerces les plus utiles dans le contexte actuel.

Briser l’isolement

La quarantaine est plus compliquée pour les aînés, croit-elle. «Beaucoup ne savent pas utiliser les moteurs de recherche et ne savent pas où trouver les informations. C’est facile pour notre génération de s’adapter, de commander en ligne, mais pour eux, ce n’est pas évident. Parfois ils ne savent même pas que ces services existent.»

Elle-même se retrouve en isolement seule, car son fiancé est dans un autre pays. «Alors si je trouve que c’est parfois très dur de se retrouver seule, je n’ose pas imaginer ce que c’est pour les aînés s’ils ne savent pas utiliser Skype, Facetime et autres outils d’appel vidéo.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur