Un Franco-Ontarien à la direction des services régionaux de Radio-Canada

Partagez
Tweetez
Envoyez

Marco Dubé, originaire de Fauquier, sur la route de Kapuskasing, est le nouveau directeur des Services régionaux des Services français de Radio-Canada. 
 


C’est un des changements au sein de l’équipe de direction du diffuseur public annoncé récemment par Louis Lalande, le vice-président principal des Services français. 

Numérique

Le mois dernier, M. Lalande nommait Maxime St-Pierre à la direction des Services numériques de Radio-Canada. M. St-Pierre a œuvré entre autres comme directeur sur des projets nationaux et internationaux majeurs en B2C, B2B et en commerce électronique. 
 


Marco Dubé affirme que son parcours au sein de la société d’État, qui l’a mené notamment à Edmonton et Toronto, l’aidera à comprendre les nombreuses particularités régionales pour mieux servir les auditoires. 
 


Il reconnaît que le recrutement pose un défi pour de nombreuses stations régionales et qu’il s’agira d’un sujet prioritaire pour Radio-Canada au cours des prochaines années: «Ce que les médias ont vécu dans les dernières années – la pratique du journalisme particulièrement – a été très éprouvant pour l’industrie, pour les gens et pour les écoles de journalisme.» 
 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.


Il insiste aussi sur le fait que le virage numérique permettra de mieux desservir les communautés comme celles du nord de l’Ontario.

La Lune

En janvier, le journaliste Guy Gendron, rédacteur en chef du Téléjournal de 22 h et des Coulisses du pouvoir, a été nommé ombudsman des Services français de CBC/Radio-Canada par le pdg Hubert Lacroix. Il remplace Pierre Tourangeau.

Cette semaine, Guy Gendron a rejeté une plainte à propos de différents articles se trouvant sur les sites web de Radio-Canada et de CBC référant au fait que l’homme ait un jour marché sur la Lune… Car le plaignant, Sylvain Pimparé, allègue qu’un voyage à la Lune est impossible en raison des radiations solaires.

«Les références au fait que l’homme ait marché sur la Lune ne contreviennent pas à la règle d’exactitude qui gouverne les Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada», conclut M. Gendron le plus sérieusement du monde.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur