Un Cicérone m’a guidé deux fois à Québec

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis bientôt dix ans, les Tours Cicérone agissent comme ambassadeurs de la région de Québec auprès de la clientèle touristique. Le nom fait allusion au Romain Cicéron et à la verbosité des guides italiens. Le Petit Robert dit qu’un Cicérone est «un guide appointé qui explique aux touristes les curiosités d’une ville».

Entre Noël et le Jour de l’An, j’ai suivi un tour intitulé «La magie de Noël au cœur du Vieux-Québec» (2 heures à pied, 25 $). Un authentique personnage de la Nouvelle-France m’a fait visiter le cœur de la Vieille Capitale et la Place-Royale.

À travers diverses anecdotes, j’ai pu mieux connaître l’évolution des traditions de Noël. Une petite dégustation de cidre était même incluse dans ce tour.

Durant la saison régulière, on peut visiter «Le Vieux-Québec de la Nouvelle-France à nos jours» (2 à 3 heures à pied, 22 $). En été, il y a aussi le tour en autocar «Torrent d’histoire à la chute Montmorency» (14 $) et, à l’automne, la «Visite thématique d’Halloween» (22 $).

Chez Cicérone, un tour populaire demeure la visite guidée du Château Frontenac (90 minutes, 17,40 $). Ouvert en 1893, cet hôtel du Canadien Pacifique avait d’abord 170 chambres (toutes électrifiées). Au fil des ans, il y a eu de nouvelles ailes et on est passé à 300 puis à 600 chambres maintenant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a déjà eu une aile réservée aux résidents permanents, comme Maurice Duplessis. Mais tôt, le Château Frontenac a été évacué en 1943 lors de la Conférence de Québec, à laquelle participaient Winston Churchill, Theodore Roosevelt et William Lyon Mackenzie King.

Plusieurs célébrités ont évidemment logé au Château Frontenac, notamment la princesse Grace Kelly et le cinéaste Alfred Hitchcock. Le guide nous a montré la salle à manger où Hitchcock a tourné une scène du film I confess vers 1950, avec Montgomery Clift et Anne Baxter.

En 2012, le Château Frontenac a subi une imposante cure de rajeunissement. Le bleu et le blanc dominent la décoration qui fait écho à deux thèmes: l’eau et l’hiver. Plusieurs lampes ont la forme de glaçons.

Le fondateur des Tours Cicérone est Marc Duchesne. Sa passion pour son métier et sa région saute aux yeux. Il aime bien dire: «venez voyager avec moi, ne serait-ce que pour quelques heures, je vous promets que nous partagerons ensemble un moment inoubliable». Promesse tenue, deux fois plus qu’une!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur