Un bouquet de cultures européennes au cinéma Royal

Le Festival du film de l’UE

Partagez
Tweetez
Envoyez

34 films seront présentés au cinéma Royal de Toronto, du 14 au 27 novembre, dans le cadre de la 9e édition du Festival du film de l’Union européenne, soit au moins un film par pays membre de l’UE, tous sous-titrés en anglais.

Ce festival est né d’une initiative des consulats de l’UE à Toronto, pour promouvoir la culture européenne et celle de pays dont la voix peine souvent à être entendue.

Il vise à faire découvrir un éventail d’œuvres et de réalisateurs peu représentés dans d’autres événements plus importants du cinéma.

Ainsi, chaque consulat présente son film, sélectionné en partenariat avec l’institut du film de son pays. Dernière arrivée dans le concert des nations européennes, la Croatie sera aussi représentée.

Gratuit

«C’est un des seuls projets de coopération poussés des acteurs de l’UE à Toronto», explique Jérémie Abessira, directeur du Festival, qui a déjà travaillé pour Cinéfranco, qui se tient lui aussi au Royal. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Même si les degrés de participation sont divers compte tenu des différents moyens, l’important est que tous participent au festival», explique-t-il.

Autre point important, toutes les séances sont gratuites. «Nous ne voulons exclure aucune communauté. Un des principes du festival est son accessibilité à tous.»

Réservations

Loin de vouloir concurrencer un mastodonte comme le TIFF, le Festival du film de l’UE se pose en acteur complémentaire, en proposant au public des films absents de la programmation du TIFF.

8 films connaîtront d’ailleurs leur première torontoise, 6 leur première canadienne et 4 leur première nord-américaine.

Nouveau cette année: ceux qui le souhaitent peuvent réserver leurs sièges, dans la limite des places disponibles, en faisant un don de 10$ au festival. Toutes les réservations se font sur Internet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour les autres, il est recommandé d’arriver au moins 30 minutes avant le début de la séance.

Grand Central

Cette année c’est Grand Central, de Rebecca Zlotowski qui a été choisi pour représenter la France.

On y retrouve Tahar Rahin, qui avait joué dans Un Prophète, en employé d’une centrale nucléaire, et une certaine Léa Seydoux, venue présenter La vie d’Adèle au TIFF en septembre dernier.

Le Festival des films de l’UE s’ouvre avec le documentaire lituanien The Other Dream Team, du réalisateur Marius A. Markevicius. Il se conclut avec un autre documentaire, irlandais cette fois, d’Art Ó Briain, Natural Grace.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’UE a une force particulière, elle existe en tant qu’entité cohérente. Avec la crise (économique) qu’elle connaît en ce moment, c’est important de montrer que la culture n’est pas délaissée. C’est aussi une victoire de voir que tous les films ont réussi à passer l’Atlantique, même ceux provenant de pays en difficulté», conclut Jérémie Abessira.

Renseignements

Le cinéma Royal est situé au 608 rue College.

Programmation du Festival et réservations:
www.eutorontofilmfest.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur