Trudeau s’excuse d’avoir répondu en anglais à une question en français

Justin Trudeau
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le premier ministre Justin Trudeau a exprimé ses regrets pour avoir répondu en anglais à une question posée en français lors d’une assemblée publique à Peterborough en janvier.

L’affaire avait connu un retentissement national quand, une semaine plus tard, il avait répondu en français à une question posée en anglais par une participante au même genre d’événement à Sherbrooke.

M. Trudeau s’est également excusé auprès de la dame en question.

«Nous sommes reconnaissants de la réponse du premier ministre ainsi que de son engagement à l’égard des droits des communautés de langue officielle en situation minoritaire», a commenté le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, à qui Justin Trudeau a adressé sa lettre d’excuses, datée du 23 février.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Mon engagement personnel à l’égard des droits des communautés de langue officielle en situation minoritaire est incontestable», écrit M. Trudeau, qui avait initialement justifié son comportement par le fait qu’il se trouvait en Ontario devant un public majoritairement anglophone, et au Québec où la majorité est francophone.

Depuis l’instauration du bilinguisme officiel sous son père Pierre Elliott Trudeau, la tradition veut que les politiciens (qui le peuvent) répondent dans la langue de leur interlocuteur. La décision, à deux reprises, de favoriser la langue de la majorité, plutôt que celle du citoyen s’adressant à son élu, avait été vertement critiquée.

«Le Canada est un pays bilingue et j’aurais dû répondre aux questions dans la langue dans laquelle elles m’ont été posées», admet-il maintenant.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur