Comment trouver un médecin de famille?

médecin de famille
Un ou une médecin de famille connaît votre dossier. Il ou elle peut vous traiter directement ou vous référer aux spécialistes. Photo: iStock
Partagez
Tweetez
Envoyez

l-express.ca a consulté des experts pour vous aider à naviguer dans le système de santé et trouver un médecin de famille.

Car tout le monde devrait avoir un médecin de famille. C’est bien plus pratique et sécuritaire que de consulter chaque fois une nouvelle personne en clinique.

Or, en Ontario, l’attente peut être longue pour trouver cette perle rare: un an ou deux selon les régions. Voici donc comment faire:

Comment trouver un médecin de famille?

Les Ontariens doivent s’inscrire sur le site web de Santé Ontario pour s’enregistrer auprès d’un médecin de famille.

Mais c’est là que les délais deviennent importants. La procédure est la même pour tous, y compris pour ceux qui ont déjà un médecin de famille, mais veulent en changer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est aussi le cas pour ceux dont le médecin de famille part à la retraite. Normalement, c’est au médecin de trouver un remplaçant pour ses patients. Mais cela ne se produit pas toujours.

médecin de famille
La page du site web de Santé Ontario pour trouver un médecin de famille.

Médecin de famille… ou infirmière praticienne?

Le médecin de famille constitue la porte d’entrée à l’ensemble du système de santé. C’est lui qui vous oriente vers les différents spécialistes et suit votre historique de santé.

Le site web de Santé Ontario propose maintenant aux citoyens d’avoir un médecin de famille «ou une infirmière praticienne».

«Leur rôle est de plus en plus proche de celui des médecins de famille. Tout comme eux, elles apportent des soins de base au patient et les réfèrent au besoin vers des spécialistes», explique Lisa Gotell, la directrice générale de l’Entité 4 de planification pour les services de santé en français dans le Nord et l’Est de Toronto.

Et c’est vrai qu’on a rajouté les infirmières praticiennes parce qu’on manque de médecins de famille. «C’est le témoin de ce manque de médecins, et c’est pour compenser que cette profession s’est développée», confirme Lisa Gotell.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Entité 4
Lisa Gotell, directrice générale de l’Entité 4 de planification des soins en français dans le Grand Toronto.

Cliniques sans rendez-vous

Si un patient n’a pas de médecin de famille et a un besoin de soin primaire urgent, il peut se rendre dans une clinique sans rendez-vous. Il y en a partout.

À Toronto, le site web de ligne santé répertorie ces cliniques et les différents services de santé en ville.

L’avantage de cette plateforme est qu’elle précise quelle langue parlent ces médecins… Toutefois, en clinique sans rendez-vous, personne n’est assuré de trouver un médecin qui parle sa langue.

Quels sont les coûts associés?

La plupart des soins de santé sont «gratuits» au Canada, dans le sens où ce sont les contribuables qui entretiennent le système public géré par la province. Il n’y a donc pas de coûts associés à un médecin de famille ou une infirmière praticienne.

Par contre, ce ne sont pas toutes les visites en clinique sans rendez-vous qui sont remboursées par l’assurance-santé. Si votre problème nécessite des soins reconnus par la province (par exemple: une inflammation dans l’oeil), vous n’aurez rien à débourser. Sinon (si on vous diagnostique un simple orgelet traitable par des compresses d’eau tiède chez vous), on exigera jusqu’à 80$ pour cette visite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’où l’importance d’avoir un médecin de famille qui vous aurait traité ou recommandé à un spécialiste: c’est un continuum sans frais.

CFGT clinique santé
L’infirmière Fatoumata Barry prend la température d’une patiente dans une salle de la clinique du Centre francophone du Grand Toronto. Photos: François Bergeron

Trouver un médecin de famille francophone en Ontario

«Moins de médecins exercent en français, cela complique les choses pour l’accès aux soins de notre communauté», déplore Lisa Gotell.

«Beaucoup se tournent alors vers un médecin anglophone», confirme-t-elle.

«Cela engendre une moindre utilisation des mesures de prévention de la part du patient, un taux de satisfaction diminué, voire d’importantes erreurs de diagnostic.»

«Le bilinguisme peut emporter encore plus d’erreurs. Quand un francophone dit «j’ai mal au coeur», on comprend tout de suite qu’il a la nausée. Par contre, la traduction littérale en anglais est que le patient a des douleurs cardiaques. Il est donc essentiel de recevoir des soins primaires dans sa langue maternelle.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
CFGT
Estelle Duchon, cheffe des services de santé au Centre francophone du Grand Toronto.

« Même si on est bilingue, on a toujours plus de facilité à exprimer ses sentiments dans notre langue», explique Estelle Duchon, directrice des services de santé du Centre francophone du Grand Toronto.

La pandémie a fait naître beaucoup de troubles psychologiques, «la subtilité de la langue est essentielle pour que le patient exprime ce qu’il ressent».

Dans l’Est de Toronto (Scarborough), les francophones peuvent aussi se rendre au centre de santé TAIBU. Les délais d’attente vont de 4 à 6 semaines. En cas d’urgence, le patient sera pris immédiatement.

Les médecins de famille du Centre francophone du Grand Toronto acceptent des nouveaux patients pour des soins primaires. Par contre, il y a une liste d’attente. Mais là aussi, ils s’adaptent aux urgences, assure Estelle Duchon.

Accélération de la télé-médecine

La pandémie a fortement mobilisé le personnel soignant pendant la pandémie. Et cela a pu être bénéfique pour les francophones. «La télé-médecine existe pour les soins de base depuis plusieurs années», explique Lisa Gotell.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On peut rejoindre Télésanté Ontario au numéro sans frais 1-866-797-0000.

La covid a donné un coup d’accélérateur à cette pratique. Cela permet aux médecins de recevoir plus de patients. «Santé Ontario a fait en sorte que ce programme soit aussi pour les francophones, ce qui est très positif pour la communauté.»

médecin de famille
La télé-médecine est de plus en plus répandue. Photo: iStock

Quand aller à l’urgence?

La télé-médecine permet également de désengorger les services d’urgences. En effet, si le besoin médical ne nécessite pas une prise en charge immédiate, mieux vaut attendre ou privilégier une consultation en ligne.

Ce qui ne veut pas dire qu’on ne doit jamais aller à l’urgence! En cas d’accident ou de problème de santé soudain mettant votre vie en danger, il faut appeler le 911 ou vous faire aider pour aller à l’urgence de l’hôpital le plus proche.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur