Tous en sneakers!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le musée de la chaussure Bata propose depuis quelques jours une nouvelle exposition entièrement consacrée aux espadrilles, souliers de course, baskets et autres runnings. Intitulé Out of the box: The rise of sneaker culture, elle revient sur l’histoire et analyse comment d’un accessoire de sport on en est arrivé à un accessoire de mode.

À travers plus de 100 exemples de chaussures de sport, des premières Converses à l’évolution des Air Jordan de Nike, l’exposition trouve complètement sa place dans ce musée, étant donnée l’importante de ces chaussures dans notre société.

À travers l’histoire

Ces chaussures ont traversé l’histoire. Les premières chaussures que l’on conçoit spécialement pour le sport apparaissent au milieu du XIXe siècle, résultat du mélange entre l’avancée technologique avec le caoutchouc et les changements culturels de la société.

C’est ensuite tout au long du XXe siècle que ces chaussures vont devenir de plus en plus populaires. La société est en plein changement, les loisirs sont mis en avant et le culte du corps fait son apparition. C’est notamment notable à partir des années 70 avec l’essor de l’aérobique et des vêtements de sport qui y sont associés.

Mais il faudra attendre l’adoption de la chaussure de basketball en milieu urbain aux États-Unis pour que le règne de ces chaussures commence véritablement. Un règne, qui n’est toujours pas achevé aujourd’hui.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Détournement

Les baskets sont un élément de nos sociétés. À l’image du jean, tout le monde en a au moins une paire.

L’industrie de la chaussure de sport est désormais à 80% consacrée à la vie de tous les jours, et 20% à la pratique du sport. Véritable élément de la mode contemporaine, leur utilisation a été détournée pour un usage citadin et dépasse complètement le milieu sportif. La plupart de ces chaussures ne fouleront jamais un terrain de sport!

Identité

Elles sont aujourd’hui portées comme chaussures de tous les jours. Confortables, stables, elles s’associent à n’importe quelle tenue décontractée. L’esthétique est un élément primordial dans cette culture.

Les baskets font partie entière de l’identité de leur propriétaire. Que ce soit par les couleurs, les modèles, ou les marques, elles définissent la personnalité de chacun.

Pièces de collection

Si tout le monde a une paire d’espadrilles dans son placard, d’autres sont carrément accros et en font la collection. Certaines marques n’hésitent pas à faire des modèles en éditions limitées, dont les prix flambent très vite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’exposition propose une sélection des paires les plus originales. Présentées sous des bulles de verre, les chaussures sont présentées comme des bijoux ou des objets de valeurs. Parmi elles on retrouve des paires de grands designers tels que Jeremy Scott et ses Adidas Totem toutes colorées avec des ailes, des Converses revisitées par Damien Hirst, des Nike Dunk personnalisés aux couleurs du Joker de Batman…

Finalement, les baskets sont indémodables et ne montrent aucun signe de ringardise. En sortant dans la rue, ou dans le métro, prenez un moment pour regarder les pieds de vos voisins et comprenez à quel point cette chaussure s’est faufilée dans nos sociétés. L’exposition donne surtout une envie: savoir qu’elle sera sa prochaine paire.

Renseignements:

Bata Shoe Museum – Out of the box: The rise of sneaker culture

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur