Des tomates avec un système nerveux?

tomates
La tomate peut envoyer des signaux électriques aus autres parties de la plante. Photo: kie-ker, Pixabay
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les tomates peuvent sembler impuissantes face aux attaques des insectes. Elles disposeraient pourtant d’une forme de système nerveux pour se défendre.

Des chercheurs brésiliens ont remarqué que les tomates grignotées par des chenilles envoient des signaux électriques qui provoquent la production de substances antimicrobiennes dans les autres parties de la plante.

Cela permettrait d’éviter que l’infection s’installe dans les tissus endommagés tout en stoppant la propagation des insectes.

L’activité électrique des tomates

Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion en plaçant des électrodes sur la tige de tomates infestées de chenilles. Ils ont ainsi mesuré des changements dans l’activité électrique pendant et après le repas des insectes.

Cela était accompagné d’une augmentation de la production de peroxyde d’hydrogène dans les feuilles et dans les fruits intacts.

À travers les tubes pour la sève

Les plantes n’ont pas de neurones. Mais elles sont munies de tubes très fins où la sève peut circuler entre les feuilles, les racines et les fruits.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le déplacement d’ions, c’est-à-dire de particules avec une charge électrique, dans ces tubes permettrait de propager les signaux électriques dans la plante, peut-on lire dans The New Scientist.

15 000 variétés de tomates dans le monde

Un grand nombre de gens cultivent leurs propres tomates, en terre, en serre ou en pots. Comme elle s’adapte à différents climats, on la retrouve dans plus de 170 pays.

Et selon le site Je jardine, il en existe 15 000 variétés!

«On peut obtenir des tomates rondes, aplaties, ovales, cylindriques, en forme de coeur, de poire ou de prune, et de toutes les couleurs (roses, rouges, pourpres, jaunes, orange, etc.).»

Quelques conseils:

  • Choisissez des variétés de tomates adaptées à votre climat et environnement. Achetez des semences locales.
  • Semez au bon moment en consultant le sachet de semences et un calendrier des semis.
  • Utilisez des contenants appropriés, qui facilitent un bon drainage, et un terreau de qualité.
  • Mettez en place de bonnes conditions de culture: lumière, taux d’humidité, aération, température.
  • Et bien sûr arrosez, transplantez, fertilisez, etc.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur