TIFF 2017: moins de films, plus de vedettes!

Du 7 au 17 septembre

Hochelaga, terre des âmes, de François Girard.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après la semaine des étoiles filantes du mois d’août, voici bientôt la grande fête torontoise des étoiles du cinéma, durant laquelle les amateurs pourront espérer apercevoir leurs stars favorites avant qu’elles ne s’éclipsent des tapis rouges pour illuminer les grands écrans de la ville reine.

Le Festival International du Film de Toronto débutera en effet le 7 septembre prochain, et animera le centre-ville jusqu’au 17, avec ses nombreuses projections de films, soirées, réceptions, évènements et animations centrés autour du septième art, avec cette année un accent spécial sur le Canada pour le cent-cinquantième anniversaire du pays.

Événements VIP

Le film d’ouverture, Borg/McEnroe du danois Janus Metz, qui retrace la rivalité historique entre les deux grands champions de tennis des années 70 et 80, fait une jolie place au français, figurant de nombreuses scènes à Paris durant l’open de Roland Garros entre autres.

Il promet de tenir le public en haleine en révélant des secrets de coulisses jusqu’ici peu connus.

Le festival aura bien entendu son lot d’évènements VIP et privés au glamour envié, cibles favorites des paparazzis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le TIFF déborde sur la rue King ouest.
Le TIFF déborde sur la rue King ouest.

Rue King Ouest

On verra également le retour du controversé Festival Street (La Rue du Festival) qui avait attiré pas loin de 120 000 visiteurs en 2016.

La rue King Ouest sera donc à nouveau fermée à la circulation entre Peter et University, du 7 au 10 septembre, et sera transformée en gigantesque terrain de divertissements à foison d’animations, concerts, jeux et huit «food trucks» comme les torontois les adorent.

Vidéoclips

On y verra, pêle-mêle et gratuitement:

– des concerts de Kayla Diamond, Jessica Mitchell,

– des projections gratuites dans le cadre du programme «Le Canada peut jouer!» (Canada can act!), dont Wayne’s World, The Truman Show, Mean Girls,

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– mais aussi un ensemble de vidéoclips sélectionnés dans la liste des 150 œuvres essentielles de l’histoire du cinéma canadienne,

– ou encore 2167, une collection d’expériences en réalité virtuelle réalisées par des artistes autochtones, sur le thème «Le Canada dans 150 ans».

Lady Gaga fait l'objet d'un documentaire: Gaga, Five Foot Two.
Lady Gaga fait l’objet d’un documentaire: Gaga, Five Foot Two.

Lady Gaga

Les musicophiles du 21e siècle (lire: les millénaires) seront ravis de savoir qu’une de leurs idoles sera en ville pour arpenter le tapis rouge et donner un concert: Lady Gaga viendra en effet elle-même présenter le documentaire de Chris Moukarbel sur sa carrière: Gaga, Five Foot Two.

La projection sera suivie d’un spectacle intime (et presque certainement déjà archicomplet) au Théatre Princesse de Galles le 8 septembre.

Le rappeur canadien Kid Twist participera à une épique bataille de rap contre son adversaire Madness, sur la scène Slaight juste avant la projection du film Bodied en ouverture de Midnight Madness.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réouverture de la Cinésphère

Ne manquez pas la réouverture spéciale du légendaire Cinesphere Imax Ontario Place, avec notamment une projection exclusive de Dunkerque, dont le réalisateur Christopher Nolan fera une apparition pour répondre aux questions du public.

On y présentera aussi North of Superior, de Graeme Ferguson, co-inventeur du procédé IMax, qui sera suivi de performances autochtones en direct le 17 septembre, pour fêter le 50e anniversaire de la célèbre marque canadienne.

120 battements par minute, de Robin Campillo.
120 battements par minute, de Robin Campillo.

255 longs-métrages

Côté cinéma, le public ne sera pas non plus en reste. Même si le nombre de films a (enfin!) légèrement baissé depuis l’année dernière, le TIFF cru 2017 présentera pas moins de 255 longs-métrages et 84 courts venus du monde entier.

On comptera une quarantaine d’œuvres en français ou comportant des passages dans la langue de Molière, ainsi qu’environ 80 provenant de notre industrie locale canadienne.

Seront présents en ville pour le festival: Sandrine Bonnaire, Isabelle Huppert, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve, Charlotte Rampling, Matthieu Kassovitz, Vincent Oerez, Sebastien Ricard, Marc-André Grondin, Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Mélanie Laurent, Tahar Rahim et bien d’autres!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En français

Parmi les films francophones, les plus attendus sont sans doute:

Le prix du succès, second long-métrage de Teddy Lussi-Modeste avec Tahar Rahim, Roshdy Zem et Maiwenn,

120 battements par minute de Robin Campillo plus connu comme le scénariste attitré de Laurent Cantet, film d’ensemble sur le développement de l’association Act Up! dans les années 80 et 90,

Le redoutable, de Michel Hazanavicius (The Artist),

C’est la vie le nouvel opus d’Olivier Nakache et Éric Toledano (Intouchables),

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Happy End, dernière oeuvre du maître Michael Haneke,

Hochelaga, terre des âmes du Québécois François Girard (des Montréalais se sont offusqués que le film soit présenté en première à Toronto, alors qu’on célèbre le 375e anniversaire de la métropole francophone),

Les Gardiennes de Xavier Beauvois, qui réunit mère et fille à l’écran avec Nathalie Baye et Laura Smet,

Plonger de Mélanie Laurent, avec Gilles Lellouche,

– et bien entendu La villa, le nouveau Robert Guédigian avec Ariane Ascaride et Jean-Pierre Darroussin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Laissez bronzer les cadavres bronzer, d'Hélène Cattet et Bruno Forzani.
Laissez bronzer les cadavres, d’Hélène Cattet et Bruno Forzani.

Midnight Madness

On notera deux films du programme Midnight Madness (qui a échappé au grand nettoyage du TIFF lors duquel le regretté Vanguard, et City to City ont disparus):

Laissez bronzer les cadavres, ovni cinématographique venu des belges Hélène Cattet et Bruno Forzani, à l’esthétique très inspirée des westerns spaghetti de Sergio Léone et au montage saccadé «à la Nouvelle-Vague»,

– ainsi que Revenge, de Coralie Fargeat.

Scott And The Secret History Of Hollywood, la bio du proxénète Scotty Bowers.
Scott And The Secret History Of Hollywood, la bio du proxénète Scotty Bowers.

Hollywood

En ce qui concerne les films sur le cinéma, les amateurs pourront se régaler avec:

Scotty And The Secret History Of Hollywood, biographie scandaleuse de Scotty Bowers, proxénètes favoris des stars dans les années 50 et 60, qui vous réserve quelques surprises et vous donnera certainement un regard différent sur vos idoles du cinéma classique hollywoodien,

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

The Disaster Artist de, et avec James Franco, Seth Rogen, hommage au cinéaste culte Tommy Wiseau et à son plus grand (et unique) succès: The Room,

– ou encore Sammy Davis Jr., I’ve Gotta Be Me, documentaire sur la vie et l’œuvre d’un des plus multi talentueux artistes des années 50 et 60, membre de l’illustre Rat-Pack et qui fut un exemple inspirant pour toute la communauté noire américaine.

Bonne première semaine à tous les fans de cinéma, et n’oubliez pas de sortir des salles pour prendre un peu l’air!

The Disaster Artist, de et avec James Franco.
The Disaster Artist, de et avec James Franco.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur