Stolen Riches, les lacets qui s’exportent mondialement

Une marque torontoise renommée

Stolen Riches
Différentes gammes de lacets Stolen Riches.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis 2012, l’entreprise torontoise Stolen Riches exporte ses lacets dans le monde entier. Plus récemment, elle a diversifié ses créations pour attirer une clientèle plus locale.

Des lacets très reconnus

Créée par David Barclay, Stolen Riches est une petite entreprise dont le siège est situé à l’est de Toronto. Ce dernier est né dans la ville reine, où sa famille dispose d’une entreprise de confection de lacets depuis 1915.

«En 2008, j’ai vendu mon ancienne affaire juste avant la crise. Je suis parti faire un tour du monde. Puis, en 2010 j’ai eu l’idée d’un projet concret, celui de Stolen Riches», nous confie ce chef d’entreprise.

Stolen Riches
David Barclay, le propriétaire de l’entreprise Stolen Riches.

La marque de fabrique de cette entreprise est la production de lacets, reconnus internationalement. «Nous produisons tous nos lacets dans l’usine familiale à Toronto, mais les deux entités sont distinctes. Les lacets correspondent à nos meilleures ventes», affirme-t-il.

Les couleurs ainsi que les styles de lacets varient en fonction du modèle: une cinquantaine de couleurs (uni ou à motif) pour les chaussures de villes, une vingtaine pour les souliers de sport et une dizaine pour les bottes. D’ailleurs, une nouvelle collection est mise à l’honneur deux fois par an pour les chaussures de ville.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tuques, ceintures et sacs

Outre les lacets, de nombreuses autres créations sont disponibles sur le site internet de l’entreprise: tuques, ceintures, sacs en cuir, mais aussi épingles de revers ou barres de cravates.

Stolen Riches
Sacs en cuir.

«Nous avons lancé d’autres produits pour accompagner les lacets. Mais ces types de produits n’intéressent guère le consommateur européen. La tuque est fabriquée avec des matières premières italiennes: pourquoi l’acheter au Canada quand un modèle équivalent est disponible directement en Italie?», s’interroge David Barclay.

Ventes dans le monde entier

Les lacets commercialisés par Stolen Riches sont exportés dans le monde entier, aussi bien en Europe qu’en Asie. «Y a-t-il assez de gens à Toronto pour faire prospérer une marque de lacets? Non! Donc on s’est ouvert au monde via des détaillants qui vendent nos lacets», résume l’entrepreneur.

Stolen Riches
Lacets de toutes les couleurs.

C’est ainsi que vous pourriez trouver des lacets Stolen Riches chez Harry Rosen à Toronto, en Chine, au Japon, en Belgique, au Portugal et même dans des magasins parisiens.

Pendant plusieurs années, le prestigieux magasin de la capitale française Le Bon Marché proposait à ses clients ces créations torontoises.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nos ventes se répartissent de la sorte: 30% vers le marché canadien, 40% vers le marché américain et 30% vers l’Europe et l’Asie», nous détaille le responsable.

Une dépendance envers les revendeurs

L’une des raisons de ce succès à l’international est sans doute liée à l’image renvoyée par les lacets. Leurs emballages transparents, sobres mais chics, attirent les clients. La qualité du produit fait le reste.

Stolen Riches
Lacets emballés avec soin.

Malgré un désir accru de travailler en ligne, la grande majorité des ventes de Stolen Riches se font grâce à un intermédiaire. «98% de nos ventes se font dans les magasins de nos partenaires et revendeurs.»

Des stagiaires français

Stolen Riches travaille régulièrement avec des stagiaires français. Une situation que David Barclay justifie aisément. «Les écoles de commerce françaises produisent des talents incroyables. De plus, nous avons culturellement beaucoup de valeurs communes avec la France, parfois même plus qu’avec nos voisins américains.»

Stolen Riches
Lacets de couleurs avec des motifs.

«On aime que vous nous aimiez, c’est quelque chose de très canadien», conclut-il avec le sourire en s’adressant à l’une de ses stagiaires françaises.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur