Sommet Ford-Legault sur la relance

Les 8 et 9 septembre à Mississauga

Doug Ford commentant un tableau sur les cas de CoViD-19 en Ontario et dans d'autres juridictions sur le continent.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, et le premier ministre du Québec, François Legault, tiendront la semaine prochaine à Mississauga un sommet Ontario-Québec portant sur des priorités communes en matière de relance économique et de santé publique.

«Le chemin qui nous conduira à la relance économique ne sera pas facile, mais nous ne sommes pas obligés de le parcourir seuls», a dit Doug Ford en vue de la rencontre des 8 et 9 septembre, à laquelle participeront une demi-douzaine de ministres de chacun des deux gouvernements.

Le premier ministre du Québec, François Legault, avec la ministre Sonia Lebel (Conseil du Trésor et Infrastructures) qui participera au sommet.

«Au cours des derniers mois, nous avons démontré une grande solidarité tandis que nous faisions face à une crise sans précédent», a déclaré François Legault. «Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres.»

Doug Ford a déjà mentionné qu’il allait suggérer à son homologue québécois d’adopter l’application mobile Alerte COVID, développée avec le gouvernement fédéral, mais présentement utilisée uniquement en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On remarque aussi que les mesures de distanciation et de protection sanitaires sont plus sévères en Ontario, même si c’est le Québec qui a été frappé le plus durement par la pandémie.

Les soirées karaoké, par exemple, sont interdites en Ontario, mais pas au Québec. La rentrée scolaire québécoise ressemble davantage à une rentrée traditionnelle, le modèle hybride étant moins répandu et le masque obligatoire uniquement hors des salles de classe.

Ensemble, l’Ontario et le Québec regroupent plus de 60% de la population canadienne et génèrent plus de 50% de l’activité économique du pays.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur