Sofia, ville éclectique et attachante

Partagez
Tweetez
Envoyez

Sofia, capitale de la Bulgarie, se blottit au pied du mont Vitosha qui la domine de ses 2 290 m d’altitude et qui, en mai, peut encore être couvert de neige, comme c’était le cas cette année. En belle saison, c’est un endroit très fréquenté par les Sofiotes, grâce notamment à un téléphérique.

Une capitale

La ville, sous diverses formes, est depuis fort longtemps cette capitale aux noms aussi variables que les maîtres de la région, Serdica, Triaditsa, Sredets, pour prendre en 1376 le nom de Sofia, d’après celui de la basilique Sainte-Sophie.

Depuis 2000, une statue en bronze de Sainte-Sophie a remplacé celle de Lénine au centre de la ville.

Le centre-ville de Sofia n’a guère changé depuis le premier séjour que j’y ai fait en 1972 (plus d’un mois) en mission d’étude pour le gouvernement fédéral. C’est heureux, car les grandes tours qui surgissent ici et là comme des champignons auraient dénaturé cet ensemble relativement harmonieux mais éclectique de constructions, allant de l’époque romano-byzantine à l’ère soviétique, qui n’est pas dépourvu de charme.

Jaune et or

Le visiteur remarquera de suite que le jaune est la couleur dominante, non seulement des façades de nombreux édifices, mais également des pavés de grandes artères et places, et des taxis. Et de ses coupoles d’or, la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevski domine le centre de la vile.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est l’édifice phare de Sofia, de style néo-byzantin. À ses côtés se trouve la basilique Sainte-Sophie construite sous Justinien, au VIe siècle. Transformée en mosquée par les Ottomans, elle est redevenue une église.

Non loin se trouve le Parlement bulgare, la statue d’Alexandre II et un grand hôtel qui était en 1972 le Grand hôtel Sofia où j’ai longuement résidé. Il n’a plus maintenant aucun intérêt, inclus dans une chaîne hôtelière étrangère. De là on gagne la charmante église russe Saint-Nicolas. Et il ne reste qu’à suivre les pavés jaunes pour arriver devant l’ancien palais royal, devenu un musée.

Palais royal

En face se trouve un parc doté de jets d’eau, qui conduit au théâtre Ivan Vazov, l’un des édifices emblématiques de Sofia. Mais vous ne verrez pas l’édifice qui se trouvait juste devant ce du palais, le mausolée de Gueorgui Dimitrov, fondateur de la république populaire et stalinien redoutable. Décédé à Moscou en 19949, il fut embaumé et placé dans un cercueil de verre, comme Lénine à Moscou.

Les portes s’ouvraient trois jours par semaine et les visiteurs, dont les enfants des écoles, venaient faire le tour du cadavre. Dimitrov fut inhumé dans un cimetière en 1990 et le bâtiment détruit à grand-peine en 1999. Les photos de la galerie jointe, que j’ai prises en 1972, sont des documents d’archives introuvables.

Autres curiosités

En poursuivant son chemin, le visiteur verra l’ancien édifice du parti communiste devenu palais présidentiel, avec dans la cour arrière l’église romaine rotonde Saint-Georges, du IVe siècle, le Musée de l’archéologie, une ancienne mosquée, la mosquée ottomane restaurée, l’une des plus anciennes mosquées d’Europe, construite en 1567.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Non loin, la synagogue, la troisième plus grande d’Europe, le matché central, un superbe bâtiment de style néo-renaissance, incluant des éléments néo-byzantins et néo baroques, et les thermes, sans parler de la voie romaine, de la statue de Sofia, de la minuscule église Sainte-Petka du XIe siècle, de la superbe cathédrale Sveta Nedelia.

Alentours

Il ne faut pas manquer d’aller visiter le monastère de Rila, situé à 120 km de Sofia, à 1 147 m d’altitude, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983. L’arrivée sur les lieux ne manquera pas de vous couper le souffle.

Une autre curiosité, la ville de Plovdiv, à 150 km de Sofia, est l’une des plus anciennes villes d’Europe, sinon la plus ancienne. Plovdiv est antérieure à Rome et Athènes. La ville, construite sur trois hauteurs, compte de nombreuses ruines romaines comme le théâtre, l’odéon, une partie d’un stade. C’est la deuxième plus grande ville de Bulgarie.

Conseils pratiques

Sofia est une destination touristique intéressante. Pour connaître un peu mieux la culture bulgare, ne choisissez pas les grands hôtels internationaux. Un petit hôtel bulgare comme l’hôtel Liter, avec pourtant un service quatre étoiles, et le restaurant bulgare associé, vous offrent tout ce dont vous avez besoin, en anglais. Si vous aimez le chocolat, demandez au restaurant comme dessert la garash torta, qui n’est pas dans le menu, mais réserve aux initiés.

Pour vos excursions (Rila, Plovdiv), vous pouvez faire appel à un taxi-guide, à un coût avantageux, qui vous conduira dans ces lieux et vous en expliquera les centres d’intérêt: Svetlio, un nom à retenir ou [email protected], qui peut aussi vous prendre à l’aéroport si vous le demandez d’avance. Il faut se méfier des taxis de l’aéroport aux prix exagérés.

Les prix sont généralement avantageux et la courtoisie des gens remarquable. Le Canada a bonne presse. Mentionnez votre provenance.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur