S’initier à l’art avec Mosaïkid

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chantal Leblanc, artiste torontoise, a choisi la mosaïque pour amener les enfants à exprimer leur créativité, leurs idées et leurs rêves. Elle a ainsi créé l’atelier Mosaïkid, au travers duquel elle transmet sa passion à des jeunes, heureux de participer à la conception de grands murs de mosaïque.

Chantal Leblanc a commencé sa carrière d’artiste, après être passée par les Beaux Arts, avec la sculpture et le travail de la terre glaise. Mais très vite, c’est la mosaïque, technique ancestrale et originale, qui l’a prise dans ses filets et qui l’a conduite à créer l’atelier Mosaïkid.

Proposé aux enfants des écoles de Toronto, cet atelier est un moyen unique de s’exprimer, sur un support peu habituel. «J’ai choisi de faire connaître la mosaïque dans les écoles, car c’est une techniques peu connue par les enfants. La texture, les couleurs et l’assemblage des petits morceaux de tuiles, en fontt un procédé très apprécié par les jeunes» souligne Chantal Leblanc.

Les grandes murales réalisées sont entièrement pensées par les enfants, qui choisissent le thème et dessinent les motifs qui se transformeront en mosaïque. Le but est avant tout de créer une œuvre qui leur ressemble et qui s’insère dans leur environnement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les élèves de l’école Étienne Brûlé de Toronto, voulaient exprimer dans leur fresque, l’aspect multiculturel de leur école. Nous avons donc réalisé un globe terrestre soutenu par quatre mains de différentes couleurs. Les enfants se sont réellement investis dans cette œuvre et ont appris par la même occasion à travailler ensemble.»

Chantal Leblanc a également initié un projet dans un foyer de femmes victimes d’abus, en créant des mosaïques avec leurs enfants. À chaque fois, le principe reste le même: faire s’exprimer ces artistes en herbe au travers de leurs créations. «Je pense réellement que les arts sont à la base du développement des enfants et qu’ils peuvent par le fait même, livrer les messages les plus signifiants.»

L’artiste souhaite aujourd’hui faire entrer les créations des enfants et la mosaïque dans les espaces publics, pour leur redonner vie et couleurs: «Les enfants sont notre futur, laissons leur la parole!»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur