Sarah Morin remporte le concours Écris-moi une photo!

La naissance d’une vocation

Partagez
Tweetez
Envoyez

À 12 ans, la jeune Sarah Morin, élève à l’école Monseigneur de Charbonnel, est un talent prometteur. Avec son poème L’homme et la rose, elle a gagné le premier prix du concours Écris-moi une photo!, organisé par l’Alliance française de Toronto lors du récent Salon du livre.

Ce concours s’adressait aux enfants âgés de 8 à 12 ans des écoles francophones et d’immersion de la région du Grand Toronto. Les participants étaient invités à rédiger un texte en français s’inspirant d’une photo choisie parmi une série de six photos distribuées dans les écoles. Ils devaient raconter une histoire, exprimer une pensée ou un sentiment suscités par la photo choisie.

La photo que Sarah Morin a choisie est l’oeuvre de Camille Charru. Son poème, empreint d’une grande maturité, a retenu l’attention du jury, composé de représentants du Salon du Livre et de l’Alliance française de Toronto. Et cet exercice a permis à la jeune élève de se découvrir. «Elle qui s’intéressait à la biochimie et souhaitait se tourner vers ce domaine, s’est découvert une passion grâce à ce concours», se réjouit Valéry Vlad, président du Salon du livre.

Sarah a gagné un ordinateur, tandis que les neuf lauréats suivants sont repartis avec un appareil photo numérique, un logiciel éducatif, des livres, dictionnaires…

Le concours Écris-moi une photo! a été un tel succès qu’il ne devrait pas disparaître, explique Valéry Vlad: «Nous avons reçu plus de cent textes. Vu l’engouement suscité, nous préparons déjà la suite, pour l’année prochaine.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’homme et la rose

L’homme désespéré
Tend la main vers le ciel
Il implore l’aide du Seigneur
Il désespère le jour
Il désespère la nuit

Aucune aide aucun espoir ne vient
Les jours passent et puis les nuits
Mais le jour vient où désespéré au plus haut point
L’aide tant espérée arrive enfin
Du haut du ciel une colombe lance une rose
Une rose remplie d’amour, une rose remplie d’espoir

L’homme si fatigué ne pouvait plus bouger
Mais la rose tomba dans sa main ouverte
À cet instant il tomba dans un sommeil profond
Un sommeil rempli d’amour et d’amitié
À son réveil il était un homme nouveau
Un homme réconforté
Il n’était plus désespéré

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur