Santé mentale : allier le coeur et la raison

santé mentale
Michael Duff, élève de 11e année et gagnant du concours, avec son père Chris Duff et (de g. à d.): Micheline Rabet, gestionnaire des services cliniques en travail social et en santé mentale, Anik Gagnon, surintendante de l’éducation responsable des Services à l’élève et de la stratégie en bien-être et santé mentale, Rachèle Caron, directrice de l’école secondaire Sainte-Trinité. Sur la bannière: son concept de signature visuelle alliant le cerveau et le coeur.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir a dévoilé sa nouvelle signature en bien-être et santé mentale, dont le concept – l’équilibre entre le cœur et l’esprit – a été proposé par un élève d’Oakville, John Michael Duff, suite à un concours auprès des élèves du secondaire.

«Nous avons retenu ton concept parce qu’il illustre parfaitement l’équilibre tant recherché entre le cerveau, qui est le centre de la pensée, et le centre des émotions qu’est le cœur», a expliqué Anik Gagnon, surintendante de l’éducation responsable des Services à l’élève et de la stratégie en bien-être et santé mentale.

Intervenants neurones

«Un cœur apaisé dispose l’esprit à apprendre», a compris l’élève de l’école Sainte-Trinité.

«Pour atteindre cet objectif, le travail d’équipe de tous les intervenants se déploie, comme autant de liens qui relient les neurones entre eux.» On retrouve dans sa signature visuelle l’étoile du logo du Conseil scolaire symbolisant l’accompagnement dans le cheminement des jeunes, comme une bonne étoile sur leur route.

Santé mentale

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Contrôler le stress

Lors du lancement, un groupe d’élèves de Sainte-Trinité, guidé par l’animatrice culturelle Justine Gogoua, a présenté des mises en situation présentant des éléments déclencheurs de stress et différentes stratégies qui permettraient de mieux les contrôler.

Le thème choisi par le Conseil scolaire pour cette Semaine de la santé mentale (du 7 au 13 mai) est «Danse avec ton stress». Notamment à l’aide d’illustrations partagées sur les médias sociaux, on présente des stratégies pour apprendre à contrôler son stress, à composer avec celui-ci «de manière à ce que les défis de la vie ne deviennent qu’une simple danse dont on connaît la chorégraphie».

Au cours de la semaine, des activités aident les élèves des écoles du Conseil scolaire catholique de Toronto et du Centre-Sud à trouver des manières de mieux gérer leur stress.

Santé mentale

Prendre soin de soi

L’approche de MonAvenir en matière de bien-être et santé mentale vise à enseigner «l’art de prendre soin de soi pour favoriser la réussite», a déclaré André Blais, directeur de l’éducation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Félicitation à Micheline Rabet, gestionnaire des services cliniques en travail social et en santé mentale, et à l’équipe d’appui en santé mentale et bien-être du Conseil scolaire pour cette très belle initiative», a-t-il ajouté au sujet du concours de signature visuelle.

Le personnel des Services à l’élève a développé «un continuum du bien-être des élèves» qui veut permettre d’intervenir avec précision sur les habiletés liées à la communication, à la gestion des émotions, à l’engagement dans les tâches de collaboration et de coopération, aux solutions de rechange à la violence dans les situations de conflit, ainsi qu’à l’affirmation de soi et à la gestion de la pression par les pairs.

Santé mentale

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur