Salon du livre 2007: rendez-vous à Moss Park

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ça y est, c’est officiel! Le Salon du livre vient de lancer sa 15e édition, en étroite collaboration avec Francophonie en fête. La programmation du Salon a été révélée mardi dernier par son président Valéry Vlad. Pour cette nouvelle édition, qui se déroulera les 25, 26 et 27 octobre, le Salon vise un public de tout âge à qui il présentera des écrivains et artistes francophones de différentes contrées. La modestie est de mise, avec une relocalisation du Salon dans le Manège militaire Moss Park, plutôt que dans le Palais des congrès au prix prohibitif. Autre nouveauté: littérature et musique iront de concert pendant trois jours.

Ce Salon ne s’est pas fait comme par magie, explique Valéry Vlad: «Le cheminement a été assez long, on s’est demandé ce que le public voulait lire et écouter. On dit parfois que le public franco-ontarien n’existe pas, mais c’est faux! Nous sommes convaincus que ce public existe. Notre communauté francophone est exigeante, elle attend de la qualité et il faut lui donner envie de venir.»

L’objectif principal du Salon est de donner la parole et une visibilité à des auteurs et artistes franco-ontariens, tout en invitant d’autres auteurs de la francophonie. Et, comme le rajoute Jacques Charette, directeur général de Francophonie en fête, l’idée est aussi de «créer un événement qui marque la rentrée littéraire et artistique de l’automne». «C’est une première, précise-t-il, je ne pense pas que les salons du livre en général aient l’habitude d’intégrer de la musique et du divertissement. C’est un concept unique qui créera une atmosphère particulière.»

Le Salon défend une nouvelle philosophie qui met l’accent sur la multiplicité des manifestations littéraires: ateliers, conférences, animations et tables rondes se tiendront à un rythme soutenu. Ces activités auront lieu simultanément et seront destinées à un large public, jeune et moins jeune, pour essayer de satisfaire tous les goûts.

Et c’est d’ailleurs tout un défi pour le salon: si le public jeune (enfants et adolescents) est déjà conquis, il faut aussi attirer un public adulte.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Contrairement aux anciennes éditions, le Salon fermera ses portes le samedi soir, plutôt que le dimanche qui avait tendance à être très calme. Le samedi, pour accueillir les familles, une garderie sera mise en place pour permettre aux parents désireux de suivre une conférence de laisser leurs enfants entre de bonnes mains. Est-ce que cette multitude de manifestations sera appréciée? Réponse le 27 octobre. «On sera jugés par le public qui répondra présent ou non, surtout le samedi!», explique Valéry Vlad.

L’autre défi de ce Salon était d’attirer des artistes connus et appréciés. Mission accomplie! Il aura fallu faire des concessions et renoncer à des artistes au cachet élevé mais le président du Salon est tout de même très satisfait de la programmation qui inclura des artistes reconnus et de qualité.

Cette année, pour respecter son budget, le salon aura dû renoncer au Palais des congrès mais ce sacrifice n’en est pas vraiment un, affirme Valéry Vlad: «Nous préférons miser sur la qualité des invités en payant des cachets, plutôt que dépenser notre budget en choisissant un endroit prestigieux… mais au coût exorbitant. Nous espérons que les gens seront contents du lieu choisi cette année.»

Jean Martin, directeur général du Salon du livre, est confiant: «Un endroit, ça s’habille, c’est une ambiance avant tout. Je suis sûr que le changement de lieu n’aura aucun impact sur la fréquentation du Salon!»

Et puis, ajoute-t-il, l’important est bien plus la programmation que le lieu du Salon. Et de ce côté, il est plutôt satisfait: «Nous nous étions fixé un objectif de quatre grands noms et nous l’avons atteint.» Sans compter tous les autres auteurs et musiciens, talentueux et reconnus!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une programmation pour les petits et les grands!

Les activités du Salon du livre de Toronto se tiendront les jeudi 25, vendredi 26 et samedi 27 octobre.

Le jeudi, dédié aux jeunes toute la journée, s’adressera à leurs aînés en fin d’après-midi avec une cérémonie d’ouverture menée par l’illustre écrivain ontarien Daniel Poliquin.

L’ancien Premier ministre Jean Chrétien, qui devait lancer ses mémoires, ne pourra être présent en raison du quadruple pontage coronarien qu’il a subi mercredi dernier.

Le discours de Daniel Poliquin sera suivi de la remise de deux prix littéraires: celui du Salon du livre – le Prix Christine-Dumitriu-Van-Saanen – ainsi que le Prix du Consulat de France. Prolongée par la troupe des Tambours du Burundi, la soirée s’étirera avec une nuit de poésie et de contes érotiques menée par Myriame El Yamani.

Vendredi encore, divers ateliers seront destinés aux enfants. D’autres seront tenus par des auteurs ontariens comme Michel Thérien, Paul-François Sylvestre ou encore Aristote Kavungu. En fin de journée, Bryan Perro présentera une conférence sur l’histoire du succès d’Amos Daragon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un atelier d’écriture de nouvelles sera organisé par Marguerite Andersen pendant que Samia Shariff, auteure du succès Le voile de la peur, racontera son expérience douloureuse. La soirée se terminera en musique avec Amélie Lefebvre et Jazz it up!

Au programme de la journée de samedi: table ronde d’écrivains qui participent au projet Écritures vagabondes, conférence de l’explorateur Bernard Voyer sur l’avenir de la planète, lancements de livres d’auteurs franco-ontariens, ateliers sur la lecture, l’écriture cinématographique, la place de Toronto dans l’oeuvre de plusieurs auteurs…

Le salon se terminera par un concert de Jonathan Savage suivi du spectacle de clôture donné par l’artiste québécois Yann Perreau.

Plus de renseignements au 416-670-9847 ou au www.salondulivredetoronto.org et www.francophonie-en-fete.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur