Rosalie Vaillancourt, une vraie peste

La Semaine de la francophonie se terminera en humour le 30 mars à l'AFT

Semaine de la francophonie
Rosalie Vaillancourt poursuit sa tournée de rodage à Toronto. (Photo: Marianne Plaisance)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 30 mars, pour clore la Semaine de la francophonie de Toronto, l’humoriste québécoise Rosalie Vaillancourt vous montrera, dans son spectacle Enfant roi, sa réelle personnalité: celle d’une vraie peste.

«Je montre aux gens pendant deux heures à quel point je ne suis pas une bonne personne, mais c’est le fun!», promet Rosalie Vaillancourt. Pour son premier spectacle solo, Rosalie parle de sa vraie vie. «Je suis vraiment la même sur scène à la télé ou dans la vraie vie, la seule différence c’est que, dans mon quotidien, je suis plus fatiguée», précise-t-elle.

Une enfant dans l’âme

Le spectacle s’appelle Enfant roi parce que Rosalie se considère elle-même, du haut de ses 26 ans, comme une enfant dans l’âme qui a été chaleureusement «couvée» par ses parents. «C’est aussi parce que je ne me lave pas si souvent que ça, comme les rois», ajoute-t-elle sur le ton de la blague.

Si son titre peut laisser croire qu’on y parlera d’enfance, le spectacle parle plutôt de sa vie de jeune adulte. «Je ne ramène pas tant que ça mon enfance en fait. J’en parle pendant 15 minutes au début et après ça parle plus du fait que je fais mal l’amour, de mes exs et de mes dernières visites au musée», précise-t-elle.

La voix nasillarde et l’air enfantins, Rosalie en surprend plus d’un avec son humour à la fois naïf et cru qui joue avec absurdité et sarcasme près des limites de la vulgarité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Rendez-vous de la Francophonie
L’humoriste Rosalie Vaillancourt

La spontanéité sur scène

Après sa sortie de l’École nationale de l’humour en 2015, la jeune humoriste s’est fait connaître du grand public grâce à plusieurs web-séries. Aujourd’hui elle épouse totalement le côté spontané de la scène.

«Une web-série, une fois que c’est fait tu peux plus changer tes gags», dit-elle en riant. Ce qu’elle préfère de la scène c’est le contact avec le public, surtout quand il lui «paye du Sourpuss à la fin des shows», confie-t-elle.

Si Rosalie Vaillancourt se produisait plus souvent devant des foules assez jeunes lors des premières représentations de sa tournée en juillet dernier, maintenant ses foules sont plutôt composées de têtes blanches. Et Rosalie a  définitivement «un petit crush sur eux». «Honnêtement ils sont le meilleur public: les petites madames, elles rient tout le temps», ajoute-t-elle.

Le spectacle, qui sera présenté au théâtre Spadina de l’Alliance française le samedi 30 mars, fait partie de sa tournée de rodage. Depuis janvier, elle et Charles-Alex Durand, le coauteur du spectacle, testent tous les gags. «On est vraiment en période de fignolage. La dernière version des textes devrait être prête à la fin de l’été.»

L’humour franco-ontarien à l’honneur

Pour ouvrir le spectacle, trois jeunes humoristes franco-ontariens monteront sur scène. Les gagnants de diverses éditions du concours LOL – Mort de rire! parleront eux aussi de leur vie de jeunes milléniaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
semaine de la francophonie
Gabriel Burelle, deux fois gagnant du concours LOL – Mort de rire!

Gabrielle Poirier a été couronnée grande gagnante pour l’ensemble de la province en 2017. Depuis sa victoire, la jeune à l’humour pince-sans-rire s’est produite dans plusieurs festivals, dont le festival Juste pour rire et les Rendez-vous de la francophonie à Thunder Bay.

Gabriel Burelle, âgé de 18 ans, est sorti deux fois d’affilée grand gagnant de la division Est du concours, en 2015 et en 2016. Dans ses numéros il parle principalement de son quotidien.

Mickaël Girouard n’a que 15 ans, mais il a été nommé grand gagnant du concours LOL pour la division de Toronto et du Centre-Sud, en 2016.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur