Résistance franco-ontarienne: la sénatrice Forest-Niesing optimiste

Réception annuelle de l'Association du Barreau d'Ontario

La sénatrice Josée Forest-Niesing (2e) retrouvait ses amis et collègues lors de la réception de l'ABO.


11 février 2019 à 13h00

La nouvelle fonction de sénatrice de Josée Forest-Niesing est pour elle un moyen de défendre les droits des minorités francophones. Elle n’est pas insensible au contexte actuel en Ontario. «Je considère les coupures opérées par le gouvernement provincial comme inacceptables. La réaction des francophones est absolument justifiée.»

D’ailleurs, elle a travaillé avec d’autres sénateurs à la rédaction d’une motion qui a pour objectif de reconnaître formellement la dualité linguistique canadienne.

«Il faut que le premier ministre et la ministre Mélanie Joly travaillent avec Doug Ford afin de trouver des solutions garantissant l’avenir francophone», explique-t-elle à L’Express, en marge de la réception annuelle de l’Association du Barreau d’Ontario (ABO) dont elle était l’invitée d’honneur la semaine dernière à Toronto.

«La ministre Joly reconnaît vraiment l’importance de la francophonie, c’est pourquoi je suis optimiste. Nous allons avoir des résultats, j’en suis convaincue.»

ABO
Josée Forest-Niesing

Réseautage de la francophonie juridique

Le vendredi 8 février s’achevait une semaine de formation professionnelle organisée par l’ABO. À cette occasion et comme chaque année, le Comité des langues officielles de l’ABO organisait une réception bilingue pour la communauté juridique ontarienne afin que les participants puissent réseauter.

Au programme: vins, buffet gourmand et jazz. Le groupe Vince Maccarone Jazz Trio était en effet invité par Evan Gauthier Clemence, membre du comité et animateur d’une émission de jazz sur CHOQ-FM.

«Les francos savent faire des bons partys», dit M. Clemence en rigolant. Cette soirée était donc l’occasion de se retrouver entre amis et collègues francophones et francophiles.

Josée Forest-Niesing en terrain connu

Josée Forest-Niesing n’était pas perdue à l’ABO, loin de là, puisqu’elle est une fidèle de l’Institut. Elle a fait partie du Conseil de l’ABO tout au long de sa carrière d’avocate.

«Tout est nouveau pour moi, donc ça fait plaisir d’être entourée d’un contexte familier. C’est pourquoi j’ai tout de suite accepté l’invitation», nous confie-t-elle. En effet, c’était une belle occasion pour cette juriste de formation de revenir sur sa nomination en octobre dernier au Sénat auprès de ses collègues et amis.

Josée Forest-Niesing à l’ABO.

À l’écoute

La sénatrice a expliqué à tous combien elle comptait investir toute son énergie et sa passion à l’exercice de sa fonction. «Mon travail est d’être à l’écoute, de comprendre les Canadiens, et notamment ceux qui n’ont pas la possibilité d’intervenir comme d’autres.» Un moment riche d’échanges, puisque chacun a pu interroger la sénatrice sur divers sujets.

«Toute ma vie, j’ai pu mesurer combien être francophone était difficile ici au Canada», ajoute-t-elle. «Je suis mère de deux enfants, j’ai toujours considéré que c’était un devoir pour moi d’en faire des francophones fiers. Mais pour ça, il fallait payer plus cher, faire des efforts supplémentaires, chaque jour.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cinq flûtes des cinq continents

North Wind Concerts
Alison Melville est à la tête du projet de concert Encircling the World: Flutes qui sera présenté le dimanche 2 mars à 19h30 au...
En lire plus...

22 février 2019 à 7h00

Troisième revers consécutif pour les Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto étaient de retour à domicile après un long voyage de 6 parties à l'étranger. Pour l'occasion ils recevaient la...
En lire plus...

21 février 2019 à 22h30

17 255 écrivains canadiens se partagent 12 282 712 $

écrivains
Depuis 30 ans, le programme du Droit de prêt public (DPP) verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs...
En lire plus...

21 février 2019 à 17h00

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur