Rentrée au Collège universitaire Glendon: de retour sur le campus!

Entrevue avec le principal Marco Fiola

Glendon, Université York
Le petit campus bilingue Glendon de l'Université York est situé sur l'avenue Bayview à la hauteur de Lawrence Est. Le campus principal de York est dans le nord-ouest de Toronto.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Obligation vaccinale, cours hybrides, nouveaux aménagements et professeurs sur le campus… La rentrée est pleine de découvertes pour les étudiants du Collège universitaire Glendon, le campus bilingue de l’Université York.

La vie du campus redémarre après de longs mois d’activités à distance, mais moins rapidement qu’espéré. Initialement prévue le mardi 7 septembre, la rentrée en présentiel a été décalée au lundi 13, après une semaine de cours uniquement en distanciel.

De bonnes nouvelles sont cependant au rendez-vous pour le campus bilingue. Les demandes d’inscriptions sont en hausse malgré la pandémie. Le nombre d’étudiants de première année a augmenté de 11,4% par rapport à l’an passé. Une évolution liée à l’augmentation de 39% du nombre d’élèves des écoles secondaire des l’Ontario, analyse Yanni Dagonas, porte-parole de l’Université York.

Les étudiants francophones représentent toujours approximativement 20% des Glendoniens.

Professeur à l’Université Ryerson pendant quatorze, et nouvellement principal de Glendon depuis janvier pour un mandat de cinq ans, Marco Fiola nous en dit plus sur cette rentrée pas comme les autres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Marco Fiola, Glendon
Marco Fiola, le principal de Glendon.

Comment avez-vous préparé la rentrée à Glendon?

La rentrée se prépare depuis déjà longtemps, car nous savions qu’elle ne serait pas banale.

Nous l’avons préparée de façon prudente. Elle est axée sur l’enseignement en présentiel pour les étudiants de 1re et de 2e année, pour ainsi leur donner cette expérience de vie sur le campus qu’ils n’ont pas connu l’année dernière.

Tout cela s’est fait dans le respect des lignes directrices de la santé publique, car notre préoccupation première est d’assurer la santé et la sécurité du personnel, des étudiants et des enseignants.

Les armoiries du Collège Glendon.

Pourquoi les cours de la première semaine de la rentrée ont-ils été donnés en ligne?

Les cours en présentiel sont de nouveau offerts sur le campus de Glendon à compter du 13 septembre. Nous avons pris cette décision parce que nous voulions mettre toutes les chances de notre côté pour que cette rentrée soit la plus sécuritaire possible.

Il fallait en effet finaliser les préparatifs informatiques. L’application YU Screen permet aux étudiants, enseignants, personnels et visiteurs, d’indiquer s’ils ont des symptômes de la covid. Nous avons ajouté un module à cette application qui servira à charger la preuve de vaccination d’ici le 18 octobre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette décision nous permet de respecter une distanciation physique moindre dans les salles de classe.

Sans la vaccination obligatoire, il faudrait garder les deux mètres à l’intérieur. Par exemple, pour une salle de vingt-cinq étudiants, cela donnerait sept ou huit étudiants.

Dorénavant, nous serons en mesure d’avoir nos classes à pleine capacité, tout en respectant les autres mesures d’hygiène publique. Les exemptions seront très rares, seulement pour des raisons médicales ou religieuses.

Glendon, Université York
La boutique du campus Glendon est ouverte.

La vaccination obligatoire exclut les étudiants non-vaccinés après le 19 octobre. Comment justifiez-vous cette décision?

Si un étudiant refuse de se vacciner, c’est son choix. On ne va pas forcer les gens à se faire vacciner.

Par contre, le droit commun à la santé et à la sécurité passe devant le droit individuel. Il est de notre devoir en tant qu’institution publique de créer l’environnement le plus sécuritaire possible pour la rentrée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Or, il s’avère que la vaccination est l’un des moyens nous permettant d’assurer un environnement sain.

Cependant, les étudiants qui ne peuvent pas ou ne veulent pas se faire vacciner pourront toujours suivre des cours en distanciel.

En un an le campus Glendon a bien changé. Que vont découvrir les étudiants?

L’année dernière il n’y avait pas d’étudiants ni de personnels sur le campus. Nous en avons donc profité pour procéder à des rénovations nécessaires.

La résidence Hilliard a été entièrement refaite. Elle est maintenant pleinement accessible.

De son côté, la résidence Wood a connu des rénovations plus modestes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans la partie académique du campus, le pavillon York a été refait de fond en comble: sols, plafonds, planchers, éclairage… Les salles de classe ont été mises à niveau et informatisées.

Le fait que nous étions en pleine rénovation nous a permis de moderniser nos salles à un rythme plus rapide que sur le campus principal.

Nous avons désormais quinze salles HighFlex, dans lesquelles nous pouvons enseigner à la fois en présentiel et en distanciel, alors que le campus de Keele en a onze. Finalement, nous sommes en train d’installer la Wi-Fi pour qu’elle soit accessible depuis l’extérieur.

Glendon, rentrée
Le manoir Glendon, lieu emblématique du campus.

Comment les associations étudiantes font-elles vivre le campus lors de la rentrée?

Comme pour l’enseignement, cela s’organise en mode mixte. Du 28 août au 5 septembre, des étudiants sont venus sur le campus pour la frosh week, la semaine d’initiation. Des activités se sont étalées sur toute la semaine (cinéma, soccer, artisanat, feu de camp), pour les étudiants capables de se rendre sur le campus.

En marge de cela, les organisateurs ont mis en place une programmation virtuelle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour les appuyer dans cette démarche. Je travaille très étroitement avec l’association étudiante du Collège universitaire pour permettre à tous les étudiants d’avoir une idée de ce qu’est la vie de campus.

Trois nouveaux professeurs rejoignent le campus à la rentrée. Qu’apportent-ils à Glendon?

Le professeur Buddhika Bellana rejoint le département de psychologie. Spécialiste de la vision et de la perception, il prendra part au groupe de recherche «vision» de l’Université York. C’est un diplômé de psychologie de Glendon parfaitement bilingue.

Nous avons aussi accueilli Célia Romulus au département d’études internationales. Elle est spécialiste de politique internationale, du rôle des femmes dans l’appareil politique et d’Haïti, d’où elle est originaire.

Mme Rose Ndengue, spécialiste de l’histoire féministe et africaniste, se joint au département d’histoire.

Les professeures Romulus et Ndenge ont été recrutées dans le cadre d’une initiative de diversification de notre corps professoral.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

York a embauché douze professeurs cette année. Ils sont non seulement qualifiés, mais rentrent aussi dans notre cadre de référence de lutte contre le racisme anti-noirs. Le but est de mieux représenter le point de vue des minorités raciales dans le corps professoral, dans le contenu des cours et dans la façon d’enseigner.

Notre population étudiante à Toronto est extrêmement diverse. Mais cette diversité n’est pas encore suffisamment présente parmi nos professeurs.

Glendon, rentrée
Buddhika Bellana, Célia Romulus, Rose Ndengue.

Quels sont vos souhaits pour les étudiants de Glendon?

Je leur souhaite de venir sur le campus très bientôt, une super rentrée, ainsi qu’une année universitaire sous le signe de la santé, de la réussite et de la curiosité.

À tous les étudiants qui ne viennent pas à Glendon, je les invite à venir faire un tour sur notre campus… Car on nous dit que nous avons un très beau campus… Mais il faut aussi venir voir ce que nous offrons dans nos programmes!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur