René C. Viau perd son poste à la Société économique de l’Ontario

Et il démissionne de Francophonie en fête, du Centre francophone et du Collège Boréal

René Viau (à g.) dans une activité de réseautage.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La Société économique de l’Ontario (SÉO), une agence publique financée par le gouvernement fédéral et divers partenaires, a démis René C. Viau de ses fonctions de directeur régional pour le Centre‐Sud‐Ouest de l’Ontario.

Cette décision intervient suite aux révélations de l’enquête qui a été diffusée par Radio‐Canada les 9 et 10 septembre sur des activités «fictives» affichées sur le site de son entreprise du secteur de l’énergie, ainsi que sur ses démêlés passés avec la justice et les autorités financières au Québec.

Hôpital Montfort
René C. Viau avec des dirigeants du Centre francophone de Toronto et de l’hôpital Montfort.

Pas de vérifications

«J’ai expliqué à M. Viau que le lien de confiance qui a abouti à son embauche est rompu, et qu’il est de mon devoir de veiller à ce que les lois qui régissent les normes d’éthique soient respectées au sein de l’organisation», a déclaré Luc Morin, le directeur général de la SÉO.

C’est M. Morin qui a embauché René Viau cet été, sans vérifier ses antécédents, mais impressionné par ses contacts et son implication dans la communauté franco-torontoise.

M. Viau était jusqu’à cette semaine président de Francophonie en fête, vice-président du Centre francophone de Toronto et membre du conseil d’administration du Collège Boréal. Il vient de démissionner de ces trois postes «pour la réputation et la bonne gouvernance» de ces organismes, leur a-t-il expliqué.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Contacté par L’Express, M. Viau n’a offert aucun autre commentaire sur ce qui lui arrive.

Festival
Jacques Charette et René Viau.

Temps et énergie

«C’est une grosse perte pour nous», de commenter Jacques Charette, le directeur général de Francophonie en fête, qui s’affaire aux derniers préparatifs de son festival du 20 au 29 septembre. «Il a donné beaucoup de son temps et une belle énergie qui ont fait progresser Francophonie en fête ces dernières années.»

René Viau a déjà été brièvement membre du Comité consultatif des affaires francophones de la Ville de Toronto et membre du conseil d’administration du Club canadien de Toronto.

Peu après son arrivée à Toronto, il s’était présenté à la mairie en 2014, l’année où John Tory a battu Doug Ford et Olivia Chow, obtenant 69 votes.

René Viau au Comité consultatif des affaires francophones de la Ville de Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur