Rendez-vous artistiques

Toulouse-Lautrec, Éditions Taschen, 2016, 26x21 cm, relié sous jaquette reproduisant un détail de Moulin Rouge: La Goulue, 1851, 96 p.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les éditions Taschen continuent de publier dans leur Petite collection ces précieux petits livres dont L’Express a déjà rendu compte (20 octobre 2015 et 16 février 2016). Une nouvelle série de ces livres pratiques, utiles, pédagogiques, tous d’un format et d’une présentation identiques, est à la disposition du public et des bibliothèques.

Manet (1832-1883)

Édouard Manet, ce peintre français né et mort à Paris, n’est pas un inconnu pour les lecteurs de ce journal, puisqu’il en a déjà été question à quelques reprises dans l’un ou l’autre article. Figure très importante de la peinture de la fin du XIXe siècle, il est en quelque sorte un révolutionnaire pictural et l’initiateur de la peinture moderne, en s’affranchissant de l’académisme en vogue à cette époque.

Cela lui vaut d’être considéré comme le père de l’impressionnisme, peut-être par confusion de son nom avec celui du peintre Monet, ou parce qu’il se distingue de l’ambiance picturale du moment? Ou parce que certains de ses tableaux ont provoqué un véritable scandale: Lola de Valence, La Femme veuve, Combat de taureau, Olympia et surtout Le Déjeuner sur l’herbe.

Imagine-t-on voir alors la juxtaposition d’une femme nue «ordinaire», regardant le public, et de deux hommes tout habillés, dans un décor champêtre!

Une telle œuvre ne pouvait que susciter le scandale lorsqu’elle a été proposée au Salon de 1863. Manet est alors exclu des expositions officielles. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’une femme déshabillée ou peu habillée apparaissait sur ses tableaux, comme on peut s’en rendre compte dans l’ouvrage des éditions Taschen, Manet. Le premier des modernes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces quelques informations ne donnent qu’une toute petite idée de la vie et de l’œuvre de ce grand maître de l’art moderne. C’est dire que l’aperçu qu’offre cet ouvrage sur Manet, une synthèse abondamment illustrée, est le bienvenu. En 96 pages, il est possible de rafraîchir ses connaissances sur Manet ou de faire connaissance avec cet artiste. Et Le déjeuner sur l’herbe figure bien parmi les illustrations, en double page (26-27).

Les textes d’accompagnement des tableaux sont évocateurs: Un loup dans la bergerie espagnole 1859-1862, Scandale et triomphe de la modernité 1863-1868, Parrain de «la bande à Monet» 1868-1874, Le temps des canotiers 1874-1878… Édouard Manet, Vie et œuvre 1832-1883.

Toulouse-Lautrec (1854-1901)

Henri de Toulouse-Lautrec sort de l’ombre au moins comme artiste, peintre, dessinateur, illustrateur. On a beaucoup retenu de lui son handicap physique, puisqu’on le voit presque toujours représenté avec sa petite taille et une canne. Du fait de la consanguinité de ses parents, il a souffert d’une maladie qui affecte le développement des os, la pycnodysostose, maladie génétique.

Mais c’est tout un aspect de sa personnalité artistique parisienne que nous décrit le petit livre qui lui est consacré. Les titres ne sont pas équivoques: Un lourd héritage, Un style nouveau, Le kaléidoscope des stars, La vie, un cabaret, Apogée et autodestruction.

Les illustrations le sont encore moins. En effet, considéré comme «l’âme de Montmartre , le quartier parisien où il habite, ses peintures décrivent la vie au Moulin Rouge et dans d’autres cabarets et théâtres montmartrois ou parisiens.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et cet ouvrage arrive à point nommé puisque le Musée des beaux-arts de Montréal présente une exposition consacrée à Toulouse-Lautrec sous le titre Toulouse-Lautrec affiche la Belle époque. Rien de mieux que de prendre connaissance de cet ouvrage, Toulouse-Lautrec. Le théâtre de la vie, pour se préparer à tirer le maximum de satisfaction de la visite de cette exposition exceptionnelle.

Van Gogh (1853-1890)

Présenter Van Gogh dans un petit livre illustré de 96 pages, c’est le défi qu’a relevé l’auteur de Vincent Van Gogh, Vision et réalité. Car il faudrait des pages et des pages pour tenter de dire tout ce qu’il y aurait à dire sur ce peintre au carrefour de plusieurs mouvements artistiques.

Si l’on pense que le musée Van Gogh d’Amsterdam possède à lui seul quelque 200 tableaux, 500 dessins et près de 700 lettres manuscrites, présentés par roulement, on se fait une idée de la production artistique de ce peintre talentueux. À défaut d’aller à Amsterdam, l’ouvrage des éditions Taschen permet de saisir l’œuvre du maître dans sa biographie.

Mi-moine, mi-artiste. Les débuts en Hollande 1881-1883, Les années d’apprentissage à Paris. Anvers et Paris 1885-1888, L’explosion de la couleur. Arles 1888-1889, La peinture: sa vie. Saint-Rémy de Provence et Auvers 1889-189-. Ces quelques titres sont ceux de textes agrémentés de reproductions d’œuvres majeures de l’artiste. Il est ainsi possible de suivre sa carrière à mesure des déplacements de l’artiste et de l’évolution de son art.

Et à cette présentation on ne peut qu’ajouter une nouvelle toute récente concernant Van Gogh. On a découvert un carnet de dessins inédits de ce peintre, dont l’annonce a été faite en juin 2016. Ces dessins en nombre significatif seront publiés à l’automne sous le titre Vincent Van Gogh, Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur