Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le court-métrage (8 minutes) Rencontre, tourné et présenté à Toronto l’an dernier par Florian François, Mylène Thériault et Brennan Martin, est devenu cette année la première série franco-torontoise de Bell Fibe TV: Rencontres, au pluriel.

Le court-métrage a été réadapté en premier épisode de 12 minutes d’une série de 10, toujours réalisés par Brennan Martin, dans lesquels le protagoniste, un jeune Français à l’anglais hésitant, de passage à Toronto (Florian François), croise des francophones aux histoires insolites, poignantes ou inspirantes.

Mylène Thériault joue encore son personnage d’itinérante québécoise révoltée dans le premier épisode, mais les neuf autres épisodes mettent en vedette, chaque fois, une nouvelle personnalité et un nouveau quartier, indique Florian François en entrevue à L’Express.

Florian François en tournage.
Florian François en tournage.

«Mon anglais dans la vraie vie est meilleur que celui de mon personnage dans Rencontres», confirme le comédien français, établi à Toronto depuis quelques années et co-fondateur, avec le chanteur et musicien Cyril Mignotet, des soirées mensuelles à micro ouvert Franc’Open Mic.

Il est passé notamment par le LongForm Conservatory de la compagnie Second City et par la ligue d’improvisation Les Improbables. Plus tôt cette année, il a aussi écrit, et réalisé un autre court-métrage, Glove Me Tender, dans lequel il joue avec une des pionnières des Improbables, Sonia D’Amico.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Achevée de tourner récemment, la série Rencontres sera diffusée à partir de septembre, d’abord sur Bell Fibe TV, puis sur d’autres plateformes. Le court-métrage avait notamment été présenté au festival Cinéfranco et s’était mérité des prix (meilleur acteur, meilleur film) au TAPFest 2016.

Florian François.
Florian François.

La série met à l’honneur «la diversité de la culture francophone à Toronto» à travers le parcours du jeune touriste français, «ce qui est un peu autobiographique dans mon cas», dit-il. L’idée originale de la série vient de son expérience personnelle: «le sentiment d’isolation linguistique et de choc des cultures en déménageant à Toronto».

De Stouffville au Village gai sur la rue Church, en passant par Koreatown, la série couvre un grand territoire. Avec plus de 35 acteurs, c’est aussi une belle lumière braquée sur les talents francophones de Toronto.

Une page de financement participatif Indiegogo est active jusqu’au 25 juillet pour arriver à récolter le budget nécessaire pour finaliser le projet.

Florian François en tournage.
Florian François en tournage.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur