Franc’Open Mic, une formule gagnante

Deux ans après, des ateliers d'écriture et de musique

Cyril Mignotet et Florian François.


25 octobre 2016 à 0h24
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.

 Thomson Birara est étudiant en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité.


Franc’Open Mic, le rendez-vous mensuel à «micro ouvert» des artistes franco-torontois de toutes les disciplines de la scène, célébrait ses deux ans, jeudi dernier au bar Rivoli sur Queen Ouest avant Spadina.

«Je ne pense pas qu’on imaginait au début qu’on serait là aujourd’hui», avouent les fondateurs de l’évènement, Cyril Mignotet et Florian François, en entrevue à L’Express.

Permettre aux artistes de se perfectionner et ainsi renforcer une communauté francophone dispersée est la raison d’être de Franc’Open Mic. «Je pense qu’on a comblé un manque qui existait», indique Florian François.

Après deux ans, l’évènement se chiffre: 130 personnes sont venues à la première soirée au Free Times Café (la salle habituelle de l’activité sur College passé Spadina). Et jusqu’à maintenant plus de 150 artistes sont montés sur scène: chanteurs et musiciens, slammeurs et humoristes, poètes et comédiens.

Pour implanter un évènement reconnu dans la communauté, les organisateurs parle d’un «travail permanent ». Les liens dans le domaine musical de Cyril et les amis et collègues acteurs de Florian ont joué un grand rôle grâce au bouche à oreille. Une campagne de communication au sein des médias francophones et dans les évènements culturels a aussi permis de faire grossir le projet.

Victime de leur succès, les organisateurs sont en manque de temps et de ressources humaines. «On aimerait continuer à grossir, mais on va avoir besoin d’aide de quelques personnes», avoue Cyril Mignotet.

Le duo veut faire connaître les ateliers d’écriture et de piano qu’il donne maintenant à chaque deux semaines. La production d’un concert fait aussi parti des plans à moyen/long terme. L’idée d’un partenariat avec la mairie n’est pas exclue, mais «c’est beaucoup de paperasses et énormément de travail».

Franc’Open Mic sera au Free Times Café jusqu’à la fin de l’année. Les organisateurs conseillent de suivre les nouvelles des soirées pour 2017 sur leur page Facebook ou leur site, car ils envisagent déménager dans une plus grande salle en janvier.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Couple dépecé avec une précision presque chirurgicale

Les romans à quatre mains sont assez rares. Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin ont récemment cosigné Le pélican et le labyrinthe, une aventure psychodramatique...
En lire plus...

22 juillet 2018 à 9h00

Quiz : Guy Mignault

 
En lire plus...

22 juillet 2018 à 7h00

Sur la route de la diaspora francophone nord-américaine

Musée de l'Amérique francophone
La petite mais riche exposition PARTIR au Musée de l'Amérique francophone à Québec
En lire plus...

20 juillet 2018 à 12h00

D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Christian Darrosé
Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve
En lire plus...

20 juillet 2018 à 10h00

Une étoile avalée par un trou noir

trou noir avale étoile
À 150 millions d’années-lumière de la Terre
En lire plus...

Des animaux nuisibles, mais intelligents

écureuil
Rats, écureuils et corbeaux apprennent au contact des humains
En lire plus...

Effet placébo : ça marche même en dormant !

médecine
Moins de douleur, d’anxiété et de troubles du sommeil après l'application d'une fausse crème anti-douleur
En lire plus...

19 juillet 2018 à 12h30

Utilise-t-on trop de pesticides ?

environnement
Il importe de mieux contrôler les organismes nuisibles, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’épandre à tous les coups
En lire plus...

19 juillet 2018 à 7h00

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Défi démographique «alarmant» pour les Franco-Ontariens

Commissariar aux services en français de l'Ontario
François Boileau se projette dans l’avenir
En lire plus...

18 juillet 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur