Quatrième de couverture garde le cap

La conceptrice et animatrice de l’émission, Anne Forrest-Wilson au micro, avec le Français Éric Bourhis et l’Islandais Torti Tulinius via Skype.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Grand Nord, Grand Sud: c’était le thème, samedi, de la 7e émission radiophonique mensuelle de Quatrième de couverture, une initiative d’Anne Forrest-Wilson et de son organisme L’Écriture en mouvement.

Enregistrée devant public pour CHOQ-FM, dans un endroit original – la boutique de meubles Augustus Jones près de la rue Queen et du Don Valley – l’événement devient aussi un café littéraire.

C’est une activité qui mérite d’être applaudie. Unique en son genre à Toronto, c’est à la fois une célébration de la littérature étrangère et d’ici.

Ses chroniqueurs – pas toujours les mêmes d’une émission à l’autre – sont articulés, drôles, pertinents tout autant que les invités sur Skype, le tout très bien mené par une animatrice qui maîtrise de mieux mieux l’art de la discussion en groupe dans le cadre d’un enregistrement radiophonique.

Ce samedi 11 mars, les chroniqueurs Elvis Nouemsi, Christine Klein Lataud et Véronique Tomaszewski recensaient des livres de l’Islande et de Tahiti, avec des écrivains invités à l’écran, via Skype: le prof Tori Tulinius, spécialiste de la littérature islandaise, le traducteur français Éric Boury qui connaît très bien ce pays scandinave, et Christian Robert pour Tahiti.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur