Premier café pour Quatrième de couverture

Corinne Cayez, Chloé Leduc-Bélanger, Jérémy Laniel, Stéphane Cormier, Anne Forrest-Wilson et (à l'écran) Olivier Truc.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’émission radiophonique littéraire Quatrième de couverture a enregistré son premier chapitre, suivi de son premier café de discussion, samedi, dans la boutique de meubles Augustus Jones du quartier Riverside à Toronto.

Cette initiative de L’Écriture en mouvement d’Anne Forrest-Wilson vise à promouvoir la littérature de tous les horizons de la francophonie.

Selon la formule testée au début de l’été, l’animatrice Corinne Cayez et trois chroniqueurs discutent de trois nouveaux romans, skypent avec un écrivain, invitent Anne Forrest-Wilson à présenter quelques coups de coeur, pendant qu’un «oulipien» travaille à distance sur un ou deux textes comportant des difficultés qu’on lui a imposées au début de l’émission.

Le produit final est diffusé sur CHOQ FM le dimanche de 10h à 11h et le mercredi de 18h à19h. D’autres radios communautaires canadiennes ou d’autres pays francophones pourraient la reprendre.

C’est devant une vingtaine de personnes, samedi après-midi, que le journaliste et documentariste français Olivier Truc, qui couvre la Scandinavie, a parlé de son polar Le dernier Lapon, mettant en vedette la «police des rennes» qui travaille dans le Nord de ces pays.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les chroniqueurs Jérémy Laniel (de la librairie Carcajou à Montréal), Stéphane Cormier (des éditions franco-ontariennes Prise de Parole) et Chloé Leduc-Bélanger (également de Prise de Parole à Sudbury) ont examiné les romans Anguille sous roche du Comorien Ali Zamir, L’ombre animale de l’Haïtien Mackenzy Orcel, et Le grand marin de Catherine Poulain, une Française qui a travaillé (dur) en Islande, au Canada, à Hong Kong et en Alaska.

Zamir et Orcel sont deux auteurs qui font fi des règles de la ponctuation, comme le célèbre Saramago et quelques autres.

Dans le cas de Zamir, souvent qualifié d’«OVNI littéraire» et dont la maison d’édition n’a pas retouché le premier jet de ce premier roman, il utilise des virgules mais jamais de point… Trait de génie ou manque de respect pour les lecteurs? Les opinions étaient partagées au café qui a suivi l’enregistrement de l’émission.

On est dans les plates-bandes de l’Oulipo, un collectif d’intellectuels français, prisé par Anne Forrest-Wilson, qui s’exerce à l’écriture sous contrainte. Ici, Hervé Le Tellier a livré la quatrième de couverture qu’on lui avait commandée, ainsi qu’une fable, L’anguille, le crotale et le loup, inspirée de mots du roman de Zamir.

À noter que la chaîne de café Balzac commandite l’événement mensuel. Balzac, écrivain, littérature… La librairie Mosaïque (dans les locaux de l’Alliance française, rue Spadina au nord de Bloor) se déplace pour l’occasion chez Augustus Jones, offrant les livres des auteurs présentés à Quatrième de couverture.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur